Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Technologie · A.V Roe, un géant de l'avion militaire

A.V Roe, un géant de l'avion militaire

Date de diffusion : 21 décembre 1980

L'ancêtre de A.V. Roe Canada, Victory Aircraft, située à Malton en banlieue de Toronto, fait ses preuves durant la Deuxième Guerre mondiale en fabriquant de façon exceptionnelle les bombardiers Lancaster. La société d'État arrive à produire en très grande quantité les meilleurs Lancaster ayant jamais volé pour l'Aviation royale du Canada et de Grande-Bretagne. La Victory Aircraft est rachetée par une compagnie britannique, Hawker-Sideley, mais l'entente n'aboutit pas. Avec l'approbation du ministre libéral Clarence Decatur Howe, la firme est renommée A.V. Roe Canada et devient plutôt une filiale de la société britannique.

A.V. Roe est dans une excellente position pour engager les meilleurs ingénieurs du monde. Après l'échec du Jetliner, un avion civil, A.V. Roe obtient le contrat pour la conception et la construction, en 1947, du premier avion de combat à réaction, le CF-100 Canuck. Il s'agit d'un appareil bimoteur, biplace et capable d'opérer dans toutes les conditions climatiques, y compris l'Arctique. Malgré une vitesse limitée, il possède une bonne capacité d'ascension et d'excellents radars. Parmi les 692 avions construits, plusieurs servent dans les escadrons de l'OTAN et du NORAD.

Le gouvernement projette de construire 600 CF-105 au coût de 2 millions de dollars chacun. En décembre 1953, Avro obtient un contrat de 27 millions pour les plans et la construction des deux prototypes. Les plans ne tardent pas à se gâter. La facture grimpe quand les Américains n'arrivent pas à livrer les réacteurs RB106 pour l'élaboration des premiers modèles de CF-105. Ils sont remplacés par des réacteurs Pratt & Whitney J75, en attendant un modèle plus performant, l'Orenda Iroquois PS13.

A.V Roe, un géant de l'avion militaire

La capacité du réservoir de l'Arrow est de 13 170 litres d'essence, soit l'équivalent du réservoir de 263 voitures de taille moyenne ou de 88 voitures de Formule 1. À la vitesse du son, un Arrow équipé du réacteur Iroquois consomme un quart de tonne d'essence à la minute.

Le mot Canuck vient du personnage, Johnny Canuck, qui symbolise le Canada au même titre que l'Oncle Sam pour les États-Unis, Marianne pour la France ou encore John Bull pour la Grande-Bretagne. Présenté comme le « bon canadien », un peu naïf, Johnny Canuck fait la joie des caricaturistes depuis 1860. Il est dépeint comme un bûcheron, un paysan, un fermier, un soldat ou un cow-boy qui tient tête aux taquineries de l'Oncle Sam ou de John Bull. Johnny Canuck est également le héros d'une bande dessinée de 1941, où il se porte à la défense des Canadiens contre les Nazis.

A.V Roe, un géant de l'avion militaire

Média : Télévision

Émission : Tel quel (télévision)

Date de diffusion : 21 décembre 1980

Ressource(s) : Jean Ducharme

Durée : 1 min 17 s

Dernière modification :
3 février 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Arrow : l'échec d'une réussite aéronautique
Télévision
7 min 13 s
Durant ses sept ans de vie, le projet Arrow fait passer les Canadiens par toute la gamme des émotions.
Les performances impressionnantes du CF-105 Arrow
Télévision
8 min 23 s
Avec ses 30 tonnes de métal capables de voler à deux fois la vitesse du son, l'Arrow est l'avion de combat le plus avancé au monde.