Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Sciences naturelles · Le renard véloce redécouvre les Prairies

Le renard véloce redécouvre les Prairies

Date de diffusion : 11 février 1996

Le dernier renard véloce à l'état sauvage est observé dans les Prairies canadiennes en 1928. Classé comme espèce disparue du Canada en 1978, le renard véloce effectue un retour dans cette région grâce aux efforts de biologistes et d'éleveurs comme Clio Smeeton.

En 1996, Roger Léveillée s'est intéressé à ce petit mammifère et à sa réintégration dans le sud de la Saskatchewan et de l'Alberta. Il souligne que le Canada est le premier pays à réintroduire une espèce disparue de son territoire.

La diminution des prairies naturelles au profit de terres agricoles a entraîné une perte de qualité de l'habitat originel du renard véloce.

De la taille d'un chat domestique, ce renard habite dans de grands espaces où la végétation clairsemée permet une bonne visibilité. Les biologistes lui ont attribué le qualificatif de véloce en raison de sa grande rapidité. Il peut en effet atteindre des vitesses de 60 km/h. Prédateur nocturne, le renard véloce passe souvent ses journées à proximité de son terrier. Sa curiosité le rend vulnérable face aux chasseurs.

Entre 1983 et 1997, plus de 900 renards véloces d'élevage ou importés des États-Unis sont mis en liberté au sud de l'Alberta et de la Saskatchewan. Même si peu d'entre eux ont pu survivre, de petites populations se reproduisent désormais dans les prairies locales. Environnement Canada a dénombré près de 192 renards à la frontière des deux provinces en 1997.

En vertu de leurs lois provinciales sur les espèces sauvages, l'Alberta et la Saskatchewan interdisent de tuer, de capturer ou de harceler le renard véloce.

Le renard véloce redécouvre les Prairies

• En 1999, le Comité sur la situation des espèces en péril du Canada reclasse le renard véloce. Il passe d'espèce « disparue » à espèce « en voie de disparition ». En 2000, 600 renards véloces à l'état sauvage sont dénombrés dans les prairies canadiennes.

• Avec la suppression de son habitat naturel, le tétras des prairies n'a pas eu cette chance. Environnement Canada considère comme disparue cette gélinotte au plumage rayé depuis l'an 2000.

• Présente traditionnellement dans tout l'ouest du Canada, la chouette des terriers ou chevêche des terriers, n'occupe plus que le sud de l'Alberta et de la Saskatchewan. Ce petit hibou de la taille d'un pigeon vit dans les prairies naturelles de ces provinces.

• Comme plus de 75 % des prairies sont devenues des terres agricoles, la protection des aires de reproduction de la chevêche des terriers devient essentielle à sa survie. En 2004, 700 propriétaires fonciers répondent à l'appel des écologistes en protégeant 500 km2 d'habitat de nidification.

• Comme ce fut le cas pour le renard véloce, l'élevage en captivité du bison des bois a permis sa réintroduction dans la forêt boréale. Grâce à un programme de rétablissement, la population de bisons en liberté est passée de 200 en 1957 à plus de 3000 en 1999.

• Le bison des bois, plus robuste que le bison des plaines, ne se retrouve qu'au nord du Canada. Victime de maladies et de la perte de son milieu naturel, cette espèce est jugée menacée par Environnement Canada.

Le renard véloce redécouvre les Prairies

Média : Télévision

Émission : La Semaine verte

Date de diffusion : 11 février 1996

Invité(s) : Steve Brechtel, Dave Eklund, Clio Smeeton

Ressource(s) : Roger Léveillé

Durée : 8 min 37 s

Dernière modification :
6 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'importance de la biodiversité
Télévision
3 min 03 s
Les gouvernements devront réagir afin de préserver la diversité écologique.
À la rescousse du faucon pèlerin
Radio
11 min 56 s
Des chercheurs tentent de sauver ce rapace par la reproduction en captivité.