Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Sciences appliquées · Quand la science se fait détective

Période : 1914 - 2005

Quand la science se fait détective

Pour résoudre certaines enquêtes, les policiers et la justice font appel aux scientifiques, les Sherlock Holmes d'aujourd'hui. Dans leur laboratoire, des médecins légistes, des chimistes ou des biologistes analysent les indices laissés par les malfaiteurs sur la scène de leur crime. Ils scrutent à la loupe les cadavres des victimes, les pièces à conviction et les prélèvements d'ADN. Les criminels doivent redoubler de vigilance pour échapper aux nouvelles méthodes de la police scientifique.

icone_tv
12 clips télé
icone_micro
10 clips radio

Wilfrid Derome, médecin légiste

Date de diffusion : 23 novembre 2003

Lorsque Wilfrid Derome fonde en 1914 le premier laboratoire de recherches médico-légales et judiciaires en Amérique du Nord, les techniques d'enquête de la police scientifique sont en plein développement. D'abord installé rue Craig à Montréal, le laboratoire contribue à améliorer les méthodes scientifiques susceptibles d'aider les enquêteurs de la police.

Le 23 novembre 2003, l'émission Les Années-lumière diffuse une entrevue de Sophie-Andrée Blondin avec Jacques Côté, l'auteur du livre Wilfrid Derome, expert en homicides. Le romancier raconte le parcours exceptionnel de ce passionné de sciences.

Rapidement débordé par les demandes des enquêteurs de la police, Wilfrid Derome s'adjoint en 1922 un collaborateur, le docteur Rosario Fontaine. Au fil de ses lectures et des causes qu'on lui transmet, Wilfrid Derome devient un spécialiste de la balistique, l'étude du mouvement des projectiles d'armes à feu. Des villes américaines souhaitent obtenir ses services.

En 1924, le laboratoire déménage rue Saint-Vincent. Un jeune diplômé en pharmacologie, Franchère Pépin, se joint à l'équipe et devient expert en analyse des poisons et des explosifs.

Wilfrid Derome meurt d'un cancer en 1931, à l'âge de 54 ans. Dans les années suivantes, le laboratoire de médecine légale et de sciences judiciaires engage d'autres médecins et scientifiques. Malgré la croissance de leurs effectifs, les laboratoires occupent pendant 44 ans le vieil édifice de la rue Saint-Vincent. Une morgue, la Sûreté provinciale et la cour du coroner logent au même endroit.

En 1968, les laboratoires emménagent dans la tour de bureaux de la Sûreté du Québec, rue Parthenais. Le nouvel immeuble, qui abrite aussi une prison, est dix fois plus spacieux que l'ancien.

Wilfrid Derome, médecin légiste

• Dans les années 1890, les policiers commencent à utiliser des empreintes digitales pour résoudre leurs enquêtes. L'identification au moyen des empreintes digitales, ou dactyloscopie, se réalise grâce à la comparaison des lignes présentes aux extrémités des doigts.

• L'Institut médico-légal de Paris voit le jour en 1868, celui de Lyon, en 1910.

• De 1908 à 1910, Wilfrid Derome étudie la médecine légale à Paris. À son retour au pays, il convainc le gouvernement du Québec de créer un laboratoire scientifique pour soutenir et éclairer la justice.

• En 1932, dix-huit ans après la création du laboratoire de Wilfrid Derome, le FBI crée son propre institut légal. Pour sa part, la GRC ouvre ses laboratoires de sciences judiciaires en 1937.

• Au cours de sa carrière, Wilfrid Derome écrit de nombreux articles scientifiques et un précis de médecine légale. En 1929, il publie le premier traité canadien d'expertise balistique. (Voir le clip Les débuts d'un laboratoire médicolégal.)

• L'auteur Jacques Côté est connu pour son roman Les Montagnes russes, adapté pour la télévision, et ses romans policiers Nébulosité croissante en fin de journée et Le Rouge idéal. En 2003, il remporte le grand prix La Presse pour sa biographie de Wilfrid Derome.

• Jacques Côté enseigne aussi la littérature au cégep de Sainte-Foy. En 2004, il participe à la réalisation d'un documentaire sur la vie de Wilfrid Derome.

Wilfrid Derome, médecin légiste

Média : Radio

Émission : Les Années lumière

Date de diffusion : 23 novembre 2003

Invité(s) : Jacques Côté

Ressource(s) : Sophie-Andrée Blondin, Yanick Villedieu

Durée : 15 min 08 s

Photo : Musée de la civilisation, collection Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale. Dr Wilfrid Derome Directeur-Fondateur 1914-1932. 1932. n°96-1682

Dernière modification :
9 février 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
22 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
O.J. Simpson non coupable
Télévision
11 min 57 s
3 octobre 1995
L'ancienne vedette de football O.J. Simpson est acquitté des meurtres de son ex-femme, Nicole Brown-Simpson, et de Ronald Goldman.
Métier : prostituée
Télévision
17 min 13 s
Deux prostituées québécoises acceptent de parler des particularités de leur métier au journaliste Gilles Gougeon.