Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Sciences appliquées · Qui a mis le feu?

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Excellent document.
Une merveille.

Il existe différents documents en anglais sur le sujet, toutefois, pour ma part il s'agit du meilleur document sur le sujet réalisé dans la langue de Molière.
Dany Simard enseignant en prévention des incendies.

Soumis par : Dany Simard


Qui a mis le feu?

Date de diffusion : 6 décembre 1992

Certaines notions scientifiques permettent de déterminer l'origine des incendies et dévoilent parfois une arnaque à l'assureur. Les bâtiments brûlés laissent notamment des traces de carbonisation qui révèlent l'usage de substances inflammables comme l'essence, l'huile ou la naphtaline.

En 1992, Découverte présente un reportage sur les techniques utilisées pour déterminer la cause d'un incendie. Pour mieux comprendre ces procédés scientifiques, la journaliste Hélène Courchesne explore avec un pompier enquêteur les vestiges d'un édifice incendié.

Le pompier enquêteur recherche les causes physiques de l'incendie. Il interroge tout d'abord les témoins du sinistre. Il poursuit son enquête une fois que le brasier est éteint et le bâtiment sécurisé. Pour arriver à bien saisir le comportement du feu, il utilise ses connaissances en structure, en chimie et en propagation d'incendie. L'examen minutieux des décombres lui permet d'identifier le foyer initial de l'incendie et le type de combustible brûlé.

Par la lecture de ces indices, l'enquêteur spécialisé peut démontrer qu'un incendie est ou non de nature criminelle.

Un incendie accidentel possède en général une seule cause, assez facile à déterminer pour les pompiers. Au contraire, l'origine des incendies criminels se trouve difficilement. L'incendiaire ou le pyromane allument le feu à différents endroits et tentent de cacher leur mauvais coup.

Des traces d'accélérateurs peuvent dévoiler le caractère criminel d'un incendie aux pompiers enquêteurs. Les vapeurs d'hydrocarbures et de solvants ont une odeur caractéristique et laissent parfois des flaques sur le sol. En l'absence de ces traces, un appareil appelé renifleur peut détecter une présence infime d'hydrocarbure par le réchauffement d'une flamme d'hydrogène.

Qui a mis le feu?

• La majorité des feux sont accidentels. La surchauffe, la défectuosité d'appareils électriques, des courts-circuits et la négligence de fumeurs constituent les causes d'incendies les plus courantes.

• Les chimistes des laboratoires de la police scientifique étudient les pièces à conviction trouvées sur les lieux d'incendies, comme des morceaux de tissus brûlés. Ils analysent aussi les accélérateurs à l'aide d'un chromatographe en phase gazeuse. Ce dispositif sépare les composants chimiques des substances afin de mieux les identifier.

• Différents mobiles poussent un incendiaire à agir. Certains mettent le feu pour toucher l'assurance. Des incendies sont aussi allumés par vengeance ou bien pour cacher un autre délit, parfois un meurtre.

• Le pyromane allume des feux par excitation et par impulsion. Ce type de criminel agit souvent dans des périmètres déterminés. Plusieurs pyromanes assistent aux incendies qu'ils ont allumés, certains participent même au sauvetage des victimes.

Qui a mis le feu?

Média : Télévision

Émission : Découverte

Date de diffusion : 6 décembre 1992

Invité(s) : Harry Baikowitz, Ronald Coulombe, André Dufort, André Ménard

Ressource(s) : Hélène Courchesne, Charles Tisseyre

Durée : 13 min 21 s

Dernière modification :
9 février 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Défense et illustration de l'inuktitut
Télévision
8 min 29 s
La préservation de l'inuktitut, la langue des Inuits, se trouve au cœur des préoccupations du nouveau gouvernement.
Détourner les eaux
Télévision
5 min 34 s
Deux ans après l'annonce faite par Bourassa, les travaux de harnachement de la rivière La Grande sont amorcés.