Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Phénomènes inexpliqués · Ces visiteurs venus du ciel

Période : 1947 - 2004

Ces visiteurs venus du ciel

Sommes-nous visités par des êtres venus de l'espace? Existe-t-il une autre forme de vie dans l'univers? Au Canada comme ailleurs dans le monde, des centaines d'observations d'objets volants non identifiés et de témoignages de contacts avec des extraterrestres sèment le doute. Si bon nombre de récits relèvent du canular ou sont reliés à des phénomènes naturels ou humains, d'autres demeurent inexplicables.

icone_tv
8 clips télé
icone_micro
12 clips radio

L'affaire Roswell et la vie extraterrestre

Date de diffusion : 14 octobre 1992

Sommes-nous seuls dans l'univers? Pour répondre à cette question, la NASA lance, dans le cadre du 500e anniversaire de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, le plus vaste projet spatial jamais conduit sur la recherche d'une intelligence extraterrestre. À compter du 12 octobre 1992, le programme de recherches HRMS (High Resolution Microwave Survey) va envoyer des millions d'ondes radio à travers l'Univers à l'aide d'immenses radiotélescopes.

Cependant, la facture du projet, de 100 millions de dollars sur dix ans, est trop salée au goût du Congrès américain, qui demande son annulation en 1993. Le Search for Extra-Terrestrial Intelligence (SETI), un organisme privé, prendra sa relève.

Le journaliste Gilles Gougeon rappelle ensuite la spectaculaire intrigue de l'affaire Roswell. Au cours de la soirée du 2 juillet 1947, une soucoupe volante se serait écrasée à 100 kilomètres de Roswell, au Nouveau-Mexique.

Le lendemain matin, Mac Brazel, un fermier de la région de Corona, fait la découverte, en compagnie d'un ami, de débris étalés sur plus d'un kilomètre de long. Après en avoir ramassé quelques-uns, il rentre chez lui et fait part de son étonnante découverte à ses voisins. Le métal posséderait des propriétés étranges : impossible de le brûler ou de le couper.

Le 6 juillet, Mac Brazel se rend à Roswell avec des échantillons pour signaler au shérif l'écrasement de l'aéronef dont il a été témoin. Le shérif avertit la base aérienne locale. Des officiers se présentent quelques minutes plus tard. Le major Jesse A. Marcel, responsable de la sécurité de la base et témoin important de l'affaire, est dépêché sur les lieux de l'écrasement.

Le 7 juillet, une opération secrète est organisée par l'armée pour récupérer l'épave. Quatre petits êtres d'apparence humaine auraient été découverts morts en état de décomposition. Une équipe de scientifiques en aurait fait l'autopsie. Le lendemain, un périmètre de sécurité est établi pendant que Brazel est mis sous surveillance.

Le matin du 8 juillet, le site d'un second écrasement aurait été découvert à 4 kilomètres au sud-est du premier par une équipe d'archéologues, juste avant l'arrivée des militaires. Les archéologues affirment avoir vu les débris d'un « objet métallique gris » et quatre autres corps non humains de 1,15 mètre.

Dans un premier communiqué de presse, l'armée vient confirmer que l'équipe du major Jesse Marcel a récupéré l'épave d'une « flying saucer ». Le soir même, depuis son bureau de Forth Worth au Texas, le général Ramey déclare que ces spécialistes se sont trompés et présente aux journalistes les débris d'un ballon-sonde qui aurait été dépêché à la hâte par avion.

L'affaire est par la suite étouffée. Les nombreux témoins auraient été bâillonnés et mis sous surveillance. Certains auraient même disparu mystérieusement.

En 1978, l'affaire Roswell refait surface lorsque Jesse Marcel, alors à la retraite, affirme publiquement la première version des faits. En 1994, une enquête officielle est instituée, mais elle est entravée par l'armée qui n'y collabore pas vraiment.

Au cours de la nuit du 30 au 31 mars 1990, deux intercepteurs F-16 belges rencontrent un ovni. Leur radar capte alors le mouvement d'un triangle lumineux qui passe de 300 à 1200 km/h en une seconde. Dans la deuxième partie du reportage, Gilles Gougeon parle de la vague belge du début des années 1990. Contrairement aux autorités de plusieurs pays qui se font discrètes sur la question des ovnis, le gouvernement belge a, lui, décidé d'enquêter de façon publique et ouverte.

L'affaire Roswell et la vie extraterrestre

• Le 24 juin 1947, un homme d'affaires du nom de Kenneth Arnold survole les montagnes de l'État de Washington. Soudain, il aperçoit à sa gauche neuf objets plats et lumineux filant à un vitesse hallucinante. Peu après, il raconte son histoire aux journalistes en utilisant le mot « soucoupe ». Le lendemain, un journaliste invente le terme « soucoupe volante » pour décrire ce que Kenneth Arnold a vu. Une expression venait d'être consacrée.

• L'été de 1947 est exceptionnellement propice aux apparitions d'ovnis aux États-Unis. Quelques jours avant l'écrasement d'un appareil près de Roswell, plusieurs observations sont signalées. Le 28 juin, à Lake Mead dans le Nevada, un chasseur F-51 repère une formation d'objets circulaires. Le lendemain, un disque argenté est aperçu sur le terrain militaire de White Sands au Nouveau-Mexique. Le 4 juillet, des témoins, dont des policiers, observent pendant deux heures un disque volant au-dessus de la ville de Portland, en Oregon. Le 8 juillet, de mystérieux objets volent au-dessus de la base militaire secrète de Muroc, en Californie.

• Mais le récit le plus spectaculaire de cet été de 1947 a lieu le 21 juin. En plein après-midi, un garde-côte, Harold Dahl, en compagnie de son fils de 15 ans et d'un autre membre d'équipage patrouillent la baie de Maury Island à 5 km de Tacoma, dans l'État de Washington.
• Ils aperçoivent « six machines très grosses en forme de beignets » au-dessus de leur tête. Par mesure de sécurité, Dahl accoste le bateau sur la plage. Il prend quatre photographies. Soudain, un des engins se met à cracher des fragments dans l'eau, qui tuent le chien de Dahl et brûlent son fils.

• Par la suite, les six ovnis quittent la baie en direction du Pacifique. L'équipage récupère quelques échantillons. Dahl présente les preuves à son supérieur Fred Crisman.

• Le 22 juin, un homme au volant d'une Buick noire, vêtu de noir, arrive chez Dahl. Il l'invite à déjeuner et lui demande de garder le silence sur ce qu'il a vu, s'il tient à sa sécurité et à celle de sa famille. « Vous avez vu ce que vous n'auriez jamais dû voir », lui aurait-il dit.

• L'homme d'affaires Kenneth Arnold, celui-là même qui a fait une observation d'ovnis en plein vol quelques jours plus tôt, a vent de l'histoire et se rend à Tacoma. Dahl et Crisman lui montrent les échantillons. Arnold fait appel au lieutenant Frank Brown, un officier de renseignements de l'armée de l'air, pour les aider dans leur enquête. Après un entretien avec Arnold et Crisman, Brown et le capitaine Davidson qui l'accompagne seraient repartis pour la Californie avec un carton de fragments. Leur avion s'écrase mystérieusement. Crisman disparaît lui aussi de façon obscure, tout comme le fils de Dahl.

• Au printemps 1995, un film sur l'affaire Roswell sème la controverse. Le document a été acheté par un producteur britannique à un caméraman américain à la retraite, qui aurait tourné des images de l'ovni écrasé et de l'autopsie des créatures pour le compte de l'armée. Pendant plusieurs années, le caméraman aurait conservé plusieurs bobines que l'armée n'avait pas réclamées. Des problèmes financiers auraient incité le caméraman à vendre le film. Plusieurs doutent cependant de l'authenticité du document.

L'affaire Roswell et la vie extraterrestre

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 14 octobre 1992

Invité(s) : Marc Acheroy, Vladimir Ajaja, Barbara Bartolic, Lucien Clerebaut, Guy Coeme, Wilfried de Brouwer, Glenn Dennis, Stanton Friedman, Jean-Marc Hanglustaine, Walter Haut, Earl Jackson, Michael Klein, Martine Matagne, Auguste Meesen, Jacques Vallée

Ressource(s) : Gilles Gougeon, Raymond Saint-Pierre

Durée : 28 min 41 s

Dernière modification :
22 août 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
20 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Le Soleil a rendez-vous avec la Lune
Télévision
2 min 29 s
10 mai 1994
Le 10 mai 1994, le Soleil est dans la Lune sous le regard attentif des Québécois.
Satellites canadiens
Dossier
Dès 1962, le Canada est le troisième colonisateur de l'espace, après l'ancienne Union soviétique et les États-Unis.