Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Normes · Se battre pour les gallons

Se battre pour les gallons

Date de diffusion : 6 février 1983

Devenue obligatoire en janvier 1983, la conversion au métrique ne s'est pas faite sans remous. Afin de s'opposer à l'instauration d'un système de mesures unique, 37 députés conservateurs ouvrent près d'Ottawa une station-service où ils vendent l'essence au gallon plutôt qu'au litre.

En février 1983, Robert Landry rencontre John Bosley, l'un des députés conservateurs en faveur du libre choix quant au système de mesures à adopter. Le journaliste recueille également les points de vue du pompiste et de clients de la station de Carleton Place, en banlieue d'Ottawa.

Avec leur station d'essence, les députés conservateurs veulent contester la loi sur les mesures. Ils tentent aussi de recueillir 100 000 $ pour mener une lutte devant les tribunaux contre l'imposition du système métrique. Le toit de leur station d'essence affiche en gros caractères : « Freedom to measure » (liberté de mesure).

En vendant le carburant au gallon, les députés conservateurs s'exposent à des amendes pouvant atteindre 5000 $ par jour et à des poursuites judiciaires. Des scellés peuvent être apposés sur les pompes de la station.

Une résistance à la conversion au système métrique s'est fait sentir au fil des ans, surtout dans les provinces anglophones.

Une fois au pouvoir, en 1979, les conservateurs ont décidé de remettre en question l'application obligatoire du système métrique dans certains domaines. Afin de justifier leur action, les députés conservateurs ont critiqué l'imposition trop rapide du nouveau système. Selon eux, l'application du système métrique devait se faire de façon graduelle en raison de l'incompréhension du système par un grand nombre de citoyens.

Se battre pour les gallons

• Avant le 1er janvier 1983, date-butoir pour passer au métrique, les commerces de détail ont eu un an pour convertir leurs balances. Les épiciers récalcitrants ont dû s'expliquer avec les inspecteurs des poids et mesures chargés de vérifier l'application du nouveau système de mesures.

• La station-service des députés conservateurs vendait son essence 38 cents le litre ou 1,73 $ le gallon.

• Au cours de l'automne 1983, la Cour supérieure de l'Ontario statue que le litre peut côtoyer le gallon dans les stations d'essence.

• Après la décision du tribunal de l'Ontario, le gouvernement de Nouvelle-Écosse juge que les milles et les kilomètres pourront parfois se côtoyer. Le 22 novembre 1983, le premier ministre conservateur John Buchanan annonce qu'une douzaine de panneaux de signalisation affichant les mesures dans les deux systèmes seront installés aux principaux points d'entrée dans la province, notamment à Amherst, Sydney, Halifax et Yarmouth.

• Le rédacteur en chef du National Geographic, Wilbert Garreth, explique dans le numéro de juin 1985 de la revue qu'elle a décidé de se convertir au système métrique d'une façon graduelle et méthodique dans ses articles à caractère scientifique et ses cartes.

• À cette époque, aux États-Unis, les partisans du système métrique se font parfois traiter d'imbéciles ou de mauvais Américains.

Se battre pour les gallons

Média : Radio

Émission : Présent dimanche

Date de diffusion : 6 février 1983

Invité(s) : John Bosley, Roger Groulx

Ressource(s) : Robert Landry, Michel Pelland

Durée : 9 min 33 s

Dernière modification :
30 mai 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Vietnam :  fuir le communisme
Radio
11 min 30 s
L'année 1975 marque le début d'un régime répressif qui entraînera l'exode de centaines de milliers de Vietnamiens.
Un marché, deux sociétés?
Radio
11 min 16 s
En 1988, le Canada et les États-Unis entérinent l'Accord de libre-échange. L'accord est-il une menace pour l'identité canadienne?