Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Normes · La campagne de conversion

La campagne de conversion

Date de diffusion : 21 avril 1979

La Commission du système métrique du Canada coordonne le passage aux poids et mesures métriques dans une foule de domaines. Comme, à la fin des années 1970, ce changement touche les produits manufacturés, la commission s'affaire à un travail d'information auprès de la population et des entreprises.

En 1979, Guy Lamarche discute des coûts et des bénéfices de la conversion avec le directeur de la Commission du système métrique du Canada, un professeur de marketing et la rédactrice du journal Le Moniteur métrique.

Avant même le début de son implantation au Canada, plusieurs domaines scientifiques utilisent le système international d'unités en raison de son universalité. Comme plus de 94 % de la population mondiale fonctionne avec le système métrique, son usage se montre également avantageux pour les exportations canadiennes.

Mais l'implantation de nouvelles mesures dans les industries amène plusieurs complications. L'adaptation au métrique demande l'installation d'équipement et de la formation pour la main-d'œuvre.

Au cours de l'automne 1979, les épiceries et les supermarchés de Kamloops en Colombie-Britannique, de Peterborough en Ontario et de Sherbrooke au Québec passent des livres aux kilogrammes. Les marchands et leurs employés suivent des cours afin de se familiariser avec les nouvelles mesures. Leurs clients se mettent peu à peu au diapason du système métrique.

Mais le gouvernement conservateur de Joe Clark freine l'application du système métrique dans ces régions pilotes. Cette décision sème l'indignation à Sherbrooke où était déjà terminée la conversion des balances.

La campagne de conversion

• Dans les domaines de l'alimentation et de la vente au détail, la conversion au métrique s'est accompagnée d'une diminution du nombre de formats de contenants. Selon l'Association canadienne des consommateurs, cette réduction de variété dans les formats a facilité la comparaison entre les différentes marques de produits.

• Au cours des années 1970, les 29 tailles différentes de tubes de dentifrice vendus au Canada sont remplacées par quatre formats. Le nombre de formats d'emballages de biscuits passe de 64 à 18.

• À l'automne 1977, les panneaux routiers du Canada passent des milles aux kilomètres. Le ministère des Transports de chaque province doit déterminer de nouvelles limites de vitesse et changer les panneaux routiers. Toutes les provinces effectuent les changements en septembre, à l'exception du Québec et du Manitoba, retardés respectivement par l'adoption de la loi 101 et par des élections.

• Au Nouveau-Brunswick, on profite de la conversion pour réduire les limites de vitesse.

• L'échéance fixée pour la mise en place complète du système métrique au pays est reportée à plusieurs reprises. D'abord fixée à 1978, elle est déplacée au 31 décembre 1980, puis en janvier 1983.

• En 1981, ils sont plus de 2000 bénévoles à représenter leur association ou leur entreprise à la Commission du système métrique, pour accélérer l'adoption du métrique et réduire les coûts de conversion. Cette participation facilite le passage aux nouvelles mesures.

La campagne de conversion

Média : Radio

Émission : L' Éconothèque

Date de diffusion : 21 avril 1979

Invité(s) : Paul Boire, Hélène Champagne, Fernand Dugal, Gilles Wilheim

Ressource(s) : Guy Lamarche, Gilles Paquet

Durée : 22 min 31 s

Dernière modification :
6 avril 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip