Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Normes · Les millilitres, c'est pas du gâteau

Les millilitres, c'est pas du gâteau

Date de diffusion : 2 avril 1982

En janvier 1982, les épiceries commencent à convertir leurs balances pour le calcul des poids en grammes et en kilogrammes. Dès lors, plusieurs clients adaptent leurs recettes en faisant l'acquisition de nouveaux instruments de mesure.

Afin de se familiariser au système métrique, le journaliste Claude Sauvé et une cuisinière préparent un gâteau aux carottes et aux betteraves à l'aide de tasses graduées en millilitres et d'une balance. Claude Sauvé rencontre ensuite Monique Chevrier, une auteure de livres de recettes en faveur de la diffusion des nouvelles unités de mesure.

La conversion des épiceries devait marquer la fin de l'adoption du système métrique.

Ce changement s'est accompagné d'une transformation des livres de recettes. À partir du début des années 1980 apparaissent des recettes indiquant des poids et des volumes dans les deux systèmes de mesures. Mais les cuisiniers ont souvent « traduit » leurs recettes plutôt que de les convertir. De cette transition sans adaptation a résulté le maintien de quantités équivalentes aux mesures impériales : environ 250 ml pour une tasse, ou environ 450 g pour une livre.

Les millilitres, c'est pas du gâteau

• Les Canadiens qui utilisent des mesures traditionnelles de volume doivent selon Joan Brough, de l'Association des consommateurs canadiens, « distinguer entre une tasse de 8 onces (liquides), comme mesure américaine basée sur 4 tasses par pinte de 32 onces, et la tasse de 10 onces, mesure impériale basée sur une pinte de 40 onces ».

• En 1981, les sondages montrent qu'un nombre croissant de citoyens souhaitent que la conversion au métrique se fasse plus rapidement.

• Au cours de l'automne 1981, la Commission du système métrique a tenu des kiosques dans les centres commerciaux du pays afin d'informer la population sur les changements à venir dans les épiceries et les supermarchés.

• Le poids du premier bébé de l'année est donné en kilos pour la première fois au Canada en janvier 1982.

• Au début des années 1980, les hôpitaux du Canada achèvent leur conversion au système métrique. Des formations sont données aux infirmières et aux médecins afin de « penser métrique » et d'oublier l'ancien système de mesures.

• Le calcul du poids ou du volume de chaque produit privilégie une unité de mesure particulière. Ainsi, la production de pétrole s'exprime en mètres cubes alors les quantités d'essence, d'eau ou de lait sont exprimées en litres ou en hectolitres.

Les millilitres, c'est pas du gâteau

Média : Télévision

Émission : Repères

Date de diffusion : 2 avril 1982

Invité(s) : Monique Chevrier, Louise Jasmin

Ressource(s) : Claude Sauvé

Durée : 9 min 30 s

Dernière modification :
29 octobre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les rudiments du Celsius
Télévision
58 s
Un message publicitaire coloré explique comment mesurer la température.
Les livres et les pieds, toujours présents
Télévision
12 min 15 s
L'emploi des mesures impériales dans les épiceries et les quincailleries a retardé l'usage du système métrique.