Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Ingénierie · Les canons irakiens de Bull inspirent la crainte

Les canons irakiens de Bull inspirent la crainte

Date de diffusion : 30 novembre 1990

Un mois avant le début de la guerre du Golfe (le 16 janvier 1991), les services secrets occidentaux affichent leur inquiétude : l'important arsenal développé par Bull pour l'Irak constitue une sérieuse menace. « Selon les spécialistes, rapporte Michèle Viroly, les super-canons de Bull surclassent tout ce que les armées occidentales peuvent leur opposer dans le domaine de l'artillerie. » Dans ce reportage, Normand Lester dresse l'inventaire des armes irakiennes conçues par Bull.

Outre le super-canon (alors à l'état expérimental) qui aurait pu lancer des projectiles jusqu'en Israël, ce sont les pièces d'artillerie conventionnelles de l'armée irakienne qui effrayent le plus la force multinationale. En effet, Gerald Bull avait conçu les meilleurs canons de 155 mm du marché, les Noricum GHN-45 et les Armscor
G-5 sud-africains, déjà utilisés par l'Irak durant sa guerre contre l'Iran.

À l'époque, les services secrets occidentaux craignent – à tort – que les Irakiens disposent aussi de pièces d'artillerie autopropulsées conçues par la Space Research Corporation de Bull. Ces armes de 210 mm sont alors considérées comme les plus puissantes du monde, selon les informations du journaliste Normand Lester. Elles peuvent envoyer des obus à 57 km de distance. Heureusement pour les forces de la coalition, il n'existait alors qu'un seul exemplaire expérimental de cette arme autopropulsée.

Les canons irakiens de Bull inspirent la crainte

• Dotée d'une portée de 40 % supérieure aux armes similaires des Américains et de leurs alliés, les pièces d'artillerie G-5 conçues par l'Afrique du Sud selon la technologie de Bull pouvaient, avec leurs obus à longue portée, atteindre des cibles situées à 40 km. Leur prix? Un million de dollars pièce. L'Irak en avait acheté environ 500 lors de la guerre contre l'Iran.

• La guerre Iran-Irak a duré huit ans et a fait un million de morts. Comme c'est souvent le cas dans les guerres, les deux belligérants se battaient avec le même canon de 155 mm mis au point avec la technologie de Bull.

• Durant ce conflit, neuf des douze pays de l'Union européenne vendront des armes à la fois à l'Iran et à l'Irak.

Les canons irakiens de Bull inspirent la crainte

Média : Télévision

Émission : Plus

Date de diffusion : 30 novembre 1990

Invité(s) : Edward Luttwak, Kenneth Timmerman

Ressource(s) : Normand Lester, Michèle Viroly

Durée : 2 min 39 s

Dernière modification :
7 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Visite chez un scientifique de génie
Télévision
8 min 31 s
En 1976, Radio-Canada obtient une entrevue avec le scientifique canadien Gerald Bull. Bienvenue dans un univers d'obus, de canons et de rêves…
Gerald Bull assassiné à Bruxelles
Télévision
1 min 50 s
22 mars 1990
Le 22 mars 1990, Gerald Bull est froidement assassiné alors qu'il rentre à son appartement de Bruxelles.