Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Ingénierie · « Jouer dans l'île » : les retombées économiques

« Jouer dans l'île » : les retombées économiques

Date de diffusion : 14 juillet 1997

Dans une province où le taux de chômage demeure l'un des plus élevés au pays, les retombées économiques découlant de la construction du pont sont attendues avec impatience par les insulaires.

Toutefois, selon l'économiste Annie Spears, le pont ne changera pas le fait que l'île se trouve à l'extrémité du pays. Des inconvénients peuvent même découler du raccordement de l'île avec le continent, comme la réduction ou la perte de subventions spéciales de la part du gouvernement. De plus, la hausse du tourisme liée au nouveau pont est temporaire selon elle, à moins que le pont ne devienne une attraction touristique en soi.

Premier employeur de la province, l'industrie de la pomme de terre profite de la réduction du coût du transport. Les exportateurs sont moins tributaires des délais de livraison des marchandises.

Entre 1996 et 2002, 7000 emplois sont créés dans la province, ce qui constitue un taux d'emploi record. L'industrie du tourisme connaît également un essor remarquable. Au lendemain des attentats terroristes du 11 septembre 2001, les agences de tourisme moussent l'image de l'Île-du-Prince-Édouard, qui voit déferler un flot de vacanciers en provenance de la Nouvelle-Angleterre.

Des conséquences économiques et humaines découlent toutefois de l'abandon du service de traversier. Alors que le traversier employait 680 personnes à temps plein ou partiel, 30 personnes seulement sont affectées à l'entretien du pont.

Au delà de ces chiffres, c'est tout un mode de vie marqué par l'isolement lié à l'insularité qui s'est éteint avec le rattachement définitif de l'Île-du-Prince-Édouard à la terre ferme. Pour certains insulaires, leur identité s'en trouve à jamais changée…

« Jouer dans l'île » : les retombées économiques

• Le prix du péage sur le pont s'élève à 38,50 $ pour les automobiles et à 43,75 $ pour les camions. Ces coûts sont comparables aux tarifs du traversier.

• Un flot de 2000 voitures à l'heure peut circuler sur le pont.

• Chaque année au début de septembre a lieu le festival acadien à Abram-Village, dans la région Évangéline. Des équipes de l'Île-du-Prince-Édouard participent également aux Jeux de l'Acadie, ce qui témoigne de la présence acadienne dans l'île.

• La présence acadienne dans l'île remonte à la déportation des Acadiens de la Nouvelle-Écosse par les Britanniques en 1755. De nos jours, environ 12 % de la population est d'origine française et 5 % d'entre eux parlent le français.

« Jouer dans l'île » : les retombées économiques

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 14 juillet 1997

Invité(s) : Pat Binns, Ray Chace, Helen Cottreau, Annie Spears

Ressource(s) : Alain Picard

Durée : 3 min 54 s

Dernière modification :
10 avril 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La philosophie d'un homme
Télévision
18 min 04 s
Le Dr Morgentaler affirme pratiquer des avortements par choix moral, par humanisme.
Effets dévastateurs de la thalidomide
Télévision
1 min 06 s
Les effets secondaires du médicament sont révélés aux yeux du monde, consterné par l'ampleur de la catastrophe.