Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Informatique · De la carte perforée à l'imprimante

De la carte perforée à l'imprimante

Date de diffusion : 19 mai 1962

À partir des années 1960, les grandes entreprises calculent la paye de leurs employés par ordinateur pour réduire les coûts. Mais les ordinateurs de l'époque avaient un aspect bien différent de ceux d'aujourd'hui. Utilisant la carte perforée, ils occupaient une grande superficie, étaient peu conviviaux et plutôt bruyants.

Un technicien retrace l'histoire des premières machines à calculer puis un représentant de la société IBM explique le rôle des ordinateurs dans différents domaines.

L'ENIAC, le premier ordinateur, ne possédait pas de mémoire qui lui permettait à la fois d'enregistrer des programmes et de traiter des données.

La structure d'une machine pouvant effectuer simultanément ces tâches est définie par John von Neumann, un mathématicien américain d'origine hongroise. En 1952, Neumann participe à la conception du Maniac I, le premier ordinateur utilisant un programme mémorisé.

L'ordinateur de Neumann est composé d'un organe de calcul, d'une mémoire d'organes d'entrée-sortie (périphériques) et d'une unité de commande.

Les composantes de son ordinateur sont le matériel (hardware) et les logiciels (software). Le matériel, composé des éléments physiques de l'ordinateur comme le boîtier, le processeur ou le disque dur, répond aux instructions des programmes des logiciels. Cette structure pensée par Neumann demeure à la base des ordinateurs d'aujourd'hui.

De la carte perforée à l'imprimante

• Le scientifique Blaise Pascal invente la « Pascaline » en 1643. Cette machine pouvait convertir des monnaies de l'époque – les deniers, les sols et les livres – afin de les additionner ou les soustraire.

• Au début du XIXe siècle, l'Anglais Charles Babbage construit une machine à calculer. S'inspirant de la carte perforée qui servait à commander les variations du métier à tisser de Jacquard, il imagine une machine programmable. Faute de technologie adéquate, son invention ne put jamais fonctionner convenablement.

• Le statisticien Hermann Hollerith fabrique une tabulatrice, machine traitant des cartes perforées, pour le recensement de 1890 aux États-Unis. Même s'il y avait 12 millions d'Américains de plus qu'au précédent recensement, le dénombrement se fait en 6 mois plutôt qu'en 7 ans pour celui de 1880. Jugé très efficace, le système de Hollerith est utilisé en 1891 pour le recensement canadien.

• En 1896, Hollerith fonde la Tabulating Machine Corporation qui devient en 1924 la célèbre société IBM (International Business Machine).

• Le Canadien Pacifique (CP) est l'une des premières entreprises canadiennes à utiliser un ordinateur. La tâche principale de la machine du CP était de centraliser sur des bandes magnétiques localisées à Montréal les renseignements sur le mouvement quotidien de 80 000 wagons. Cet ordinateur pouvait effectuer 8400 additions, 550 multiplications ou 1300 divisions par seconde. Un technicien de la société IBM l'inspectait pendant une heure et demie chaque jour.

De la carte perforée à l'imprimante

Média : Télévision

Émission : Les Apprentis

Date de diffusion : 19 mai 1962

Invité(s) : M. Côté, M. Trépanier

Ressource(s) : Lorraine Duguay

Durée : 7 min 57 s

Dernière modification :
13 juin 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un calculateur électronique
Télévision
5 min 30 s
Les premiers modèles d'ordinateurs sont immenses et servent surtout à des opérations de calcul.
L'ordinateur qui déroute
Radio
3 min 28 s
Le langage binaire de l'ordinateur, composé d'une suite de 0 et de 1, a changé l'aspect du monde.