Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Exploration spatiale · Endeavour 1996 : mission scientifique STS-77

Endeavour 1996 : mission scientifique STS-77

Date de diffusion : 26 mai 1996

Au cours du voyage, Marc Garneau va réaliser une douzaine d'expériences développées par les universités canadiennes. Axées sur la recherche bio-technologique, quatre de ces expériences, décrites plus en détail dans le clip, sont réalisées à l'intérieur du Spacehab, un laboratoire commercial pressurisé situé dans la soute de la navette. 90 % des expériences sont subventionnées par des entreprises qui cherchent à obtenir des produits de haute qualité. Des expériences sont aussi proposées par des écoles secondaires de Saskatoon et de Toronto. Les élèves vont faire les mêmes expériences sur Terre et vont comparer les résultats.

Le deuxième jour du voyage, une antenne gonflable de 14 mètres de diamètre est lancée par une plate-forme pour être testée sur le satellite Spartan. Le lendemain, Marc Garneau se sert du « bras canadien » pour la première fois dans l'espace et réussit à récupérer la plate-forme de lancement de l'antenne. Cette dernière contenait toutes les informations techniques sur le déploiement de l'antenne gonflable. Après la mission, les animateurs de l'émission scientifique Les Années lumière font le bilan de cette participation de Garneau et des autres expériences qu'il a dirigées.

Dans le cadre d'une des expériences de la mission, des espèces marines au premier stade de développement sont étudiées. Les scientifiques veulent voir si la gravité joue un rôle dans la formation des oursins et des étoiles de mer pour ainsi tenter de mieux comprendre l'ostéoporose.

Garneau dirige aussi une expérience menée conjointement par l'Allemagne, les États-Unis et le Canada, qui est effectuée à l'aide d'un four commercial à zone flottante. Des éléments semi-conducteurs, utilisés dans les ordinateurs, sont fondus dans le four après le décollage. Le but est d'obtenir des matériaux ayant une structure cristalline jamais égalée.

Endeavour 1996 : mission scientifique STS-77

• Les vols d'astronautes canadiens dans l'espace deviennent plus fréquents au cours des années 1990. Le Programme des astronautes canadiens prend de la maturité. Moins d'un an avant le deuxième voyage de Garneau, en novembre 1995, Chris Hadfield se rend dans l'espace. Chris Hadfield est alors le premier astronaute canadien à manipuler le « bras canadien ». En juin 1996, Robert Thirsk, l'astronaute de relève de Garneau en 1984, passe 17 jours dans l'espace. Il aura attendu 12 ans avant de participer à une mission spatiale.

• La conception du « bras canadien » permit la nomination d'astronautes canadiens et une plus grande collaboration entre l'Agence spatiale canadienne et la NASA. Le « bras canadien » est un bon coup pour le Canada. Les États-Unis en ont acheté quatre après en avoir reçu un en cadeau, pour donner 400 millions de dollars en retombées au pays. Le bon fonctionnement du « bras canadien » a favorisé la participation canadienne à la station orbitale. Le Canadarm modifié sert également sur Terre, notamment dans les manipulations délicates des centrales nucléaires.

• Après l'accident de Challenger, le scaphandre, que porte Garneau, est devenu obligatoire pour les astronautes. Cette combinaison spatiale pèse une cinquantaine de kilos, mais ce poids est allégé par l'apesanteur. Garneau avoue repenser à l'accident de la navette au moment où il décolle pour la deuxième fois... Le souvenir de l'accident demeure également très présent pour les employés de l'Agence spatiale canadienne et leurs familles, qui regardent le lancement à partir de Saint-Hubert.

Endeavour 1996 : mission scientifique STS-77

Média : Radio

Émission : Les Années lumière

Date de diffusion : 26 mai 1996

Invité(s) : Marc Garneau

Ressource(s) : Joane Arcand, Yanick Villedieu

Durée : 8 min 11 s

Audition difficile, ajustez le volume

Dernière modification :
1er juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Sauvés par les singes!
Radio
7 min
En faisant croître le virus de la polio sur des reins de singes, les scientifiques développent un vaccin pour prévenir la maladie.
Une prescription <br>pour la santé
Radio
7 min 40 s
En plus d'avoir des effets positifs sur la santé, se maintenir en forme peut procurer beaucoup de plaisir.