Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Biotechnologie · Faucheurs contre chercheurs

Faucheurs contre chercheurs

Date de diffusion : 24 octobre 2004

« On peut travailler en laboratoire de manière confinée mais il est hors de question qu'on prenne le champ du paysan pour une paillasse de laboratoire », s'exclame José Bové, figure de proue de la lutte contre les OGM. Alors que le débat se polarise en Europe et que les consommateurs boudent les OGM, le journaliste Benoît Giasson a rencontré, en France, les principaux intervenants de ce dossier brûlant.

En Europe, agriculteurs, militants et consommateurs se méfient des OGM. Échaudés par l'épidémie de la vache folle et les crises alimentaires des années 1990, beaucoup s'opposent à leur imposition sur le continent. À l'instar de José Bové, Noël Mamère, député du Parti vert, milite aussi contre les aliments transgéniques. Condamné pour destruction du bien d'autrui, l'ancien journaliste pointe du doigt les multinationales « qui sèment des OGM sans être assurées pour le risque qu'elles font courir à l'environnement ».

Faucheurs contre chercheurs

• Selon Statistique Canada, les agriculteurs québécois ont mené à terme 175 000 hectares de maïs et soja génétiquement modifiés sur les 495 000 hectares consacrés à ces deux cultures en 2002.

• Huiles et amidons transgéniques sont contenus dans environ 60 % des produits transformés.

• En 2000, le maïs transgénique Starlink, développé par Aventis CropScience, est découvert dans des tacos et des céréales fabriqués par les sociétés américaines Kraft, Western Family Foods et Mission Foods. Susceptible de provoquer des allergies chez l'humain, il était exclusivement destiné à l'alimentation animale.

• Une étude de l'université Cornell, publiée dans la revue Nature le 20 mai 1999, a remis en cause l'innocuité de l'insecticide produit par le maïs BT de Novartis. La toxine sécrétée par cette plante serait nuisible au papillon monarque.

• Aux États-Unis, le développement des OGM a été favorisé par la Food and Drug Administration, FDA, responsable de la commercialisation des OGM. Celle-ci considère que les produits sont sains jusqu'à preuve du contraire. Sa directive de 1992 autorise les sociétés à mettre en marché les aliments transgéniques sans essais d'innocuité ni autorisation préalable. Les normes qu'elle établit se fondent sur les données fournies par l'industrie, par l'entreprise désireuse de commercialiser son produit. La FDA s'est d'ailleurs prononcée contre l'étiquetage des produits génétiquement modifiés.

Faucheurs contre chercheurs

Média : Télévision

Émission : 5 sur 5

Date de diffusion : 24 octobre 2004

Invité(s) : Joel Arnaud, José Bové, Jean-François Fernandez, Gilles Lemaire, Noel Mamère, Alain Toppan

Ressource(s) : Benoît Giasson

Durée : 14 min 35 s

Dernière modification :
29 février 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Entente à Asilomar
Radio
3 min 50 s
En 1975, les généticiens du monde entier établissent un code de conduite pour la recherche génétique.
Et l'homme créa la nature
Télévision
19 min 19 s
En modifiant les propriétés naturelles des plantes, l'homme veut recréer la nature selon ses besoins.