Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Sciences et technologies · Biotechnologie · Monsanto et la guerre du blé

Monsanto et la guerre du blé

Date de diffusion : 21 mars 2004

« Avec les cultures transgéniques, l'existence de notre façon de vivre est remise en question », déplore Marc Loiselle, un agriculteur canadien de la Saskatchewan. Les OGM, ce n'est pas pour lui, et il entend bien lutter contre leur commercialisation. C'est ce qu'il fait en s'opposant à la mise en vente du blé génétiquement modifié pour résister à l'herbicide Roundup, développé aussi par Monsanto, la multinationale des semences transgéniques.

Mais, le 10 mai 2004, le géant américain annonce qu'il reporte le lancement de son blé transgénique. Développé à partir de 1997, ce blé génétiquement modifié est homologué en 2002. Sa commercialisation est autorisée au Canada. Mais, très vite, il se heurte à la réticence des agriculteurs et des consommateurs. Aussi, face au désintérêt de l'industrie canadienne, Monsanto retire son blé du marché.

Monsanto et la guerre du blé

• Monsanto est le numéro un mondial des semences avec son herbicide Roundup. Spécialisée dans les semences génétiquement modifiées, la société commercialise deux variétés d'OGM : le gène BT qui diffuse ses propres toxines insecticides, évitant la vaporisation de pesticides additionnels, et le Roundup Ready conçu pour résister à l'herbicide Roundup, le plus vendu au monde. L'agriculteur achète ainsi la semence et l'herbicide. Son chiffre d'affaires était de 5,49 milliards de dollars en 2000.

• Créée en 1901, à Saint Louis, aux États-Unis, Monsanto est le fabricant de la saccharine, un succédané du sucre, elle est aussi la productrice du tristement célèbre défoliant, surnommé « agent orange », utilisé par les bombardiers américains pendant la guerre du Vietnam. Monsanto est aussi connu pour son hormone de croissance bovine (somatotropine bovine recombinée) en vente depuis 1994 sous le nom de Posilac. Celle-ci est autorisée par la FDA, la Food and Drug Administration, malgré les effets toxiques reconnus sur la santé animale, et la subsistance de doutes sur l'innocuité du lait des vaches traitées.

• L'herbicide Roundup est un herbicide total composé de glyphosate, tuant tous les végétaux, excepté les plantes génétiquement modifiées qui lui sont résistantes. Développé en 1970, il est commercialisé depuis 1976 par Monsanto qui possède l'exclusivité des droits sur la production d'OGM résistants au Roundup, appelés Roundup Ready (littéralement, prêts pour le Roundup).

• Par ailleurs, des études ont montré que le glyphosate, le principe actif du Roundup, pouvait se retrouver dans les parties comestibles des plantes. On a ainsi observé la présence de glyphosate dans des fraises, de la laitue, des carottes. De plus, les résidus de glyphosate peuvent être retrouvés dans l'alimentation même longtemps après le traitement à l'herbicide, selon une étude réalisée par l'Office of Pesticide Programs, en 1993.

Monsanto et la guerre du blé

Média : Radio

Émission : Dimanche magazine

Date de diffusion : 21 mars 2004

Invité(s) : Trish Jordan, Marc Loiselle, Curtis Rample

Ressource(s) : Hugo Lavoie

Durée : 7 min 59 s

Dernière modification :
24 mai 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un an après le déluge du Saguenay
Radio
14 min 19 s
Un an après les inondations, les vestiges du déluge deviennent des attractions touristiques.
Saint-Jean-Vianney : 25 ans plus tard
Radio
20 min 03 s
D'anciens résidents de Saint-Jean-Vianney se rappellent la catastrophe qu'ils ont vécue au printemps 1971.