Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · L'amiante au banc des accusés

Période : 1975 - 2004

L'amiante au banc des accusés

Exploité au Québec à partir de 1877, l'amiante deviendra vite une ressource naturelle importante pour la province. Mais dans les années 1970, le minerai aux mille vertus perd la cote. Plusieurs pays l'accusent de rendre malade et de tuer ceux qui sont en contact avec lui. Psychose démesurée ou craintes justifiées? Les nombreux débats n'empêcheront pas ces pays de bannir son utilisation.

icone_tv
11 clips télé
icone_micro
6 clips radio

La France s'inquiète des effets de l'amiante

Date de diffusion : 7 mars 1978

Au cours des années 1970, une pléthore de rapports de santé vient confirmer la corrélation entre le contact avec l'amiante et certaines maladies. Leurs échos ne tardent pas à résonner dans toute la France. Tout d'un coup, l'amiante est devenu dangereux.

La présence du minerai dans le sacro-saint vin français, révélée par une revue de protection des consommateurs, sème l'émoi dans la population. Mais surtout, le scandale du complexe universitaire de Jussieu, dont les murs sont remplis d'amiante, donne au minerai la réputation de produit à bannir.

La première étude expérimentale sur l'amiante commence en 1943. Onze souris sont soumises à des doses massives de poussières d'amiante. Après trois ans d'exposition, un cancer du poumon est diagnostiqué sur 80 % d'entre elles. Ce sont les mouvements écologistes, aussi bien américains qu'européens, qui lancent les premiers cris d'alarme dans les années 1970. L'annonce des premières victimes, des travailleurs des mines et de l'industrie de transformation, soulève une véritable psychose anti-amiante.

Quatre maladies, conséquences de l'absorption par les voies respiratoires de minuscules fibres et de poussières d'amiante, sont identifiées : l'amiantose, ou asbestose, une sorte de fibrose qui s'attaque aux poumons; des lésions bénignes causées par l'épaississement de la plèvre (enveloppe du poumon); le mésothéliome, un cancer de la plèvre et du péritoine; et le cancer du poumon. Les symptômes de ces cancers font surface entre 15 et 50 ans après l'exposition à des doses massives d'amiante.

La France s'inquiète des effets de l'amiante

• La ville d'Asbestos au Québec n'est pas la seule à porter ce nom d'origine grec. En ex-URSS, plus précisément en Sibérie occidentale, une ville qui exploite elle aussi des gisements d'amiante porte le nom d'Asbest.

• L'amiante n'est pas seulement le minerai le plus controversé, il est aussi le plus étudié du monde. En effet, l'amiante a fait l'objet de 1200 études et plus de 4500 communications scientifiques.

La France s'inquiète des effets de l'amiante

Média : Télévision

Émission : Télémag

Date de diffusion : 7 mars 1978

Invité(s) : Yves Alexandre, Jean Bignon, Étienne Davignon, François Lamy, Henri Pezzerat

Ressource(s) : René Mailhot, Pierre Nadeau

Durée : 18 min 32 s

Dernière modification :
21 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
17 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
La grève de l'amiante
Radio
42 min 58 s
13 février 1949
Le 13 février 1949, à Asbestos, 2000 mineurs déclenchent une grève qui a fortement marqué la mémoire collective québécoise.
Le référendum sur la fermeture de Murdochville
Télévision
2 min 18 s
25 août 2002
Résignés, les habitants de Murdochville approuvent le projet de fermeture de leur ville dans une proportion de 65 %.