Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · Bilan de santé de l'assurance maladie

Période : 1962 - 1989

Bilan de santé de l'assurance maladie

Universalité, égalité, gratuité : le système de santé a été érigé sur ces principes fondamentaux au Canada et au Québec. L'adoption d'un système public d'assurance maladie au tournant des années 1970 permet d'améliorer la santé de la population. Toutefois, dix ans plus tard, les premiers symptômes de la crise économique apparaissent. Le diagnostic est clair : des changements s'imposent. Quel traitement administrer au système de santé?

icone_tv
9 clips télé
icone_micro
6 clips radio

La commission Castonguay-Nepveu

Date de diffusion : 21 juin 1989

En 1966, une commission d'enquête sur la santé et les services sociaux est mise sur pied par le gouvernement de Daniel Johnson. La présidence en est confiée à l'actuaire Claude Castonguay. Le 10 juillet 1970, les députés de l'Assemblée nationale adoptent le projet de loi sur l'assurance maladie déposé par le gouvernement Bourassa, par un vote de 50 contre 18. La loi assure la gratuité des soins de santé à toute la population.

Le docteur Jacques Brunet, conseiller médical de la commission, explique les circonstances entourant la création de cette vaste enquête.

L'assurance maladie n'est qu'une des réalisations de la commission Castonguay-Nepveu. Cette dernière laisse aussi en héritage le ministère des Affaires sociales, les conseils régionaux de la santé et des services sociaux, les centres de services sociaux, les départements de santé communautaire des hôpitaux et les centres locaux de services communautaires (CLSC). La gestion de la santé passe ainsi des communautés religieuses à l'État.

La commission Castonguay-Nepveu

• Le rapport de la commission Castonguay-Nepveu attribue aux centres locaux de services communautaires (CLSC) le rôle de porte d'entrée du système de santé.

• Répartis sur l'ensemble du territoire québécois, les CLSC sont des établissements publics qui offrent à la fois des services curatifs et préventifs. Ils sont créés sur le modèle des « cliniques populaires » qui émergent dans les années 1960. Les CLSC visent la prise en charge par les citoyens eux-mêmes de leurs problèmes sociaux et médicaux.

• Après des études en actuariat, Claude Castonguay collabore à la conception du régime de pension du Québec dans les années 1960. Il préside la Commission d'enquête sur la santé et le bien-être social en 1966. Nommé en 1970 ministre de la Santé, de la Famille et du Bien-Être social dans le cabinet Bourassa, Castonguay amorce la réforme de la santé. Ministre des Affaires sociales de 1970 à 1973, il quitte la vie politique en 1973 et travaille dans le domaine des assurances.

La commission Castonguay-Nepveu

Média : Radio

Émission : Au fil du temps

Date de diffusion : 21 juin 1989

Invité(s) : Jacques Brunet, Marc Renaud

Ressource(s) : Yanick Villedieu

Durée : 17 min 10 s

Dernière modification :
11 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
15 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Un nouvel hôpital Sainte-Justine
Télévision
7 min 51 s
20 octobre 1957
L'hôpital Sainte-Justine de Montréal quitte l'édifice de la rue Saint-Denis pour s'installer sur le chemin de la côte Sainte-Catherine.
Une loi force le retour au travail des infirmières
Télévision
2 min 05 s
24 juillet 1976
Les 23 et 24 juillet 1976, l'Assemblée nationale cherche à mettre fin à la grève de 5500 infirmières.