Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · MIUF : malades de nos maisons

Période : 1979 - 1991

MIUF : malades de nos maisons

Au cours des années 1960 et 1970, quelque 80 000 propriétaires choisissent d'isoler leur maison à la mousse isolante d'urée-formaldéhyde. Très rapidement, ils se rendent compte que leurs familles tombent malades. En 1980, le gouvernement canadien interdit le produit. S'ensuivra le procès civil le plus long de l'histoire du pays. Les milliers de victimes n'obtiendront jamais gain de cause.

icone_tv
10 clips télé
icone_micro
10 clips radio

Isoler à la MIUF ou pas

Date de diffusion : 8 juin 1979

Faut-il ou non isoler les maisons canadiennes avec de la mousse isolante d'urée-formaldéhyde (MIUF), se demande le journaliste Jean Racine dans le cadre de l'émission La Vie quotidienne. La Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL), qui avait accepté depuis décembre 1977 le produit dans son programme de subventions à l'isolation des maisons, le retire temporairement puis lui redonne son aval en 1979. Faut-il s'en inquiéter?

En 1973, le monde connaît son premier choc pétrolier : les prix du pétrole flambent, l'Europe et l'Amérique du Nord se rendent compte de leur dépendance par rapport au pétrole et aux pays producteurs. L'isolation des maisons pour les longs mois d'hiver devient primordiale au Canada, et des programmes de subventions sont mis en place par les gouvernements fédéral et provinciaux. Le second choc pétrolier, en 1979, vient confirmer cette tendance.

Au Canada, environ 80 000 maisons, essentiellement en Ontario et au Québec, ont été isolées à la mousse isolante d'urée-formaldéhyde. Aux États-Unis, on en compte 500 000. Mais très rapidement, des problèmes de santé apparaissent chez les occupants des maisons isolées à la MIUF. D'ailleurs, dès novembre 1979, l'État du Massachusetts bannit la vente du produit. Le Canada, pourtant, continue de le promouvoir dans son effort d'efficacité énergétique.

Isoler à la MIUF ou pas

• La mousse isolante d'urée-formaldéhyde, qui fait son apparition en Europe dans les années 1950, est constituée d'un mélange de résine urée-formol et d'air comprimé. Injectée dans les murs, elle durcit pour devenir une mousse plastique isolante.

• Lors de l'installation du produit, du formaldéhyde, un gaz organique volatil également connu sous le nom de formaline ou formol, est ajouté afin de garantir le durcissement de la mousse.

• On retrouve le formaldéhyde partout autour de nous : dans la mousse isolante, mais aussi dans les laques, les colles, les vernis (entre autres dans certains vernis à ongles), les encres, les résines, le papier, les produits ménagers, les pesticides, etc.

• Le formaldéhyde se dégage également de la fumée de tabac, des gaz d'échappement des véhicules, ainsi que des gaz des foyers et des poêles à bois.

Isoler à la MIUF ou pas

Média : Radio

Émission : La Vie quotidienne

Date de diffusion : 8 juin 1979

Ressource(s) : Lizette Gervais, Jean Racine

Durée : 6 min 14 s

Dernière modification :
24 février 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
20 clips dans ce dossier . page