Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · Les premières victimes à Montréal

Les premières victimes à Montréal

Date de diffusion : 31 juillet 1962

Au cours du mois de juillet 1962, à l'hôpital Maisonneuve de Montréal, les épouses de deux médecins accouchent d'enfants mal formés. Les nourrissons ne survivront pas.

Peu après les naissances, on apprend que les femmes avaient absorbé de la thalidomide.

La relation entre l'absorption de thalidomide et la présence de malformation n'est pas encore établie mais une grande suspicion plane autour du médicament.

Après la découverte de l'ampleur de la catastrophe, une nouvelle législation entre en vigueur dès 1962.

Désormais, toute compagnie pharmaceutique doit prouver l'efficacité et l'innocuité du médicament sur les animaux et sur les êtres humains avant d'être autorisée à distribuer son produit.

Les premières victimes à Montréal

• La racine grecque du terme « phocomélie » est constituée du mot « phoke » qui désigne le mot phoque et « melos » qui veut dire membres.

• La phocomélie signifie une malformation des membres qui sont réduits à leur seule extrêmité.

Les premières victimes à Montréal

Média : Radio

Émission : Métro magazine

Date de diffusion : 31 juillet 1962

Invité(s) : Jean-Charles Blanchard, Paul Morand

Ressource(s) : Carl Dubuc, Raymond Laplante

Durée : 5 min 33 s

Dernière modification :
29 février 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La thalidomide au Canada
Télévision
44 s
Fin 1959, la thalidomide est introduite au Canada et prescrite aux femmes enceintes souffrant de nausées.
Un médicament d'origine allemande
Radio
5 min 10 s
En 1962, des nourrissons atteints de malformations naissent en Allemagne, mais rien n'établit avec certitude l'implication du sédatif.