Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · La thalidomide : suspect no 1

La thalidomide : suspect no 1

Date de diffusion : 31 juillet 1962

L'alerte est lancée par des médecins allemands et britanniques, qui recommandent de ne pas administrer de thalidomide aux femmes enceintes et aux femmes non ménopausées.

Le médicament est retiré de ces marchés le 2 décembre 1961, mais demeure disponible au Canada jusqu'au 2 mars 1962, soit trois mois complets.

Et certains laboratoires pharmaceutiques canadiens le conservent même sur leurs tablettes jusqu'au milieu du mois de mai 1962!

La thalidomide : suspect no 1

• Vendue sans prescription, la thalidomide est très utilisée dans les années 1960.

• Qualifiée de médicament miracle grâce au sommeil profond qu'elle procure, la thalidomide peut être consommée tant par les hommes que par les femmes, sans aucun risque d'accoutumance.

• Testée en laboratoire, sa fiabilité semblait avérée et on la pensait sans effet secondaire. L'histoire démontrera le contraire.

La thalidomide : suspect no 1

Média : Radio

Émission : Métro magazine

Date de diffusion : 31 juillet 1962

Ressource(s) : Raymond Laplante

Durée : 36 s

Dernière modification :
29 février 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La thalidomide au Canada
Télévision
44 s
Fin 1959, la thalidomide est introduite au Canada et prescrite aux femmes enceintes souffrant de nausées.
Un médicament d'origine allemande
Radio
5 min 10 s
En 1962, des nourrissons atteints de malformations naissent en Allemagne, mais rien n'établit avec certitude l'implication du sédatif.