Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · Le juge Krever s'énerve

Le juge Krever s'énerve

Date de diffusion : 6 août 1996

Le juge Krever refuse catégoriquement de scinder son rapport en deux comme le demande la Croix-Rouge, qui voulait que soit publié l'épilogue avant le prologue. Krever craint que, ce faisant, ses recommandations passent inaperçues, explique Yvan Cloutier.

Cette demande de la Croix-Rouge fait suite aux actions qu'elle a intentées contre la Commission Krever, de concert avec le gouvernement fédéral, des provinces, dont le Québec, des pharmaceutiques, afin d'empêcher que des blâmes spécifiques ou individuels soient portés.

Tout au long des travaux de la Commission Krever, soit de 1993 à 1996, tant le gouvernement fédéral, en refusant de rendre disponibles certains documents, que la Croix-Rouge tentent de ralentir l'enquête. Pour les victimes, la tactique est claire, les responsables du scandale du sang contaminé attendent que les victimes meurent peu à peu pour ne pas avoir à les indemniser.

« Plusieurs victimes qui espéraient à juste titre connaître les conclusions de cette enquête sont décédées », lance Horace Krever devant les médias le 6 août 1996. « D'autres vont mourir mais pourront connaître les résultats si les retards sont évités. »

Le juge Krever s'énerve

• Ce n'est pas la première fois qu'Horace Krever montre son agacement au cours de l'enquête. Déjà en juin 1995, il s'était mis en colère contre Me Ian Blue, avocat représentant quelque 600 victimes de l'hépatite C, alors que celui-ci questionnait les docteurs Roger Perrault et Martin Davey, anciens dirigeants de la Croix-Rouge canadienne. « Je n'ai jamais permis et ne permettrai pas qu'on se serve des témoignages dans le but de constituer un dossier pour une poursuite au civil », avait lancé Krever.

• En septembre 1996, les familles de deux victimes du sang contaminé, Ronald Osborne et Alma Walker, poursuivent la Croix-Rouge. S'il s'agit de la deuxième poursuite contre l'organisme humanitaire canadien, c'est cependant la première fois que les preuves recueillies pendant les travaux de la Commission d'enquête sur l'approvisionnement du sang au Canada sont utilisées dans un procès.

• La Commission d'enquête sur l'approvisionnement en sang au Canada aura duré un an de plus que ce qui avait été prévu à sa création. Elle aura coûté environ 14 millions de dollars, quelque 4 millions de plus que prévu.

Le juge Krever s'énerve

Média : Radio

Émission : Les Actualités (radio)

Date de diffusion : 6 août 1996

Invité(s) : André Picard

Ressource(s) : Yvan Cloutier, Denise Faille

Durée : 4 min 24 s

Dernière modification :
4 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La Croix-Rouge teste le sang donné
Télévision
2 min 08 s
4 novembre 1985
Depuis la fin de l'année 1985, il existe un test de détection des anticorps du VIH dans les dons de sang.
La Croix-Rouge au courant depuis 1984
Radio
22 min 42 s
La Croix-Rouge canadienne sait depuis 1984 que la sécurité des transfusions était incertaine mais ne réagit pas.