Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · Diane Marleau minimise les risques

Diane Marleau minimise les risques

Date de diffusion : 26 mai 1994

Plus de 1000 Canadiens ont contracté le sida à la suite d'une transfusion sanguine, de la fin des années 1970 au milieu des années 1980. Mais une autre menace plane sur les hémophiles qui ont utilisé des produits sanguins, celle du virus de l'hépatite C. Ce reportage de Geneviève Asselin nous apprend que 5000 personnes au pays auraient déjà été contaminées par le virus de l'hépatite C. Mais la ministre fédérale de la Santé Diane Marleau ne semble pas très inquiète, affirmant que l'hépatite C, ce n'est pas le sida.

Alors que les hépatites A et B sont connues depuis de nombreuses années, il faut attendre 1989 pour caractériser le virus de l'hépatite C. Transmise par le sang, l'hépatite C se manifeste par une inflammation du foie qui peut mener à la cirrhose et, parfois, au cancer du foie. Une personne atteinte de l'infection à son stade aigu est pratiquement incapable de fonctionner à cause d'une fatigue chronique.

Diane Marleau minimise les risques

• Selon les données les plus récentes de Santé Canada, quelque 251 000 Canadiens sont infectés par le virus de l'hépatite C (VHC) et 95 000 d'entre eux ne savent même pas qu'ils sont porteurs du virus, étant asymptomatiques, mais peuvent le transmettre. L'hépatite C peut rester ignorée pendant des dizaines d'années. Les premiers symptômes sont la fatigue, la perte d'appétit, des maux de cœur, des maux de ventre, voire des jaunisses.

• Tout comme le sida, l'hépatite C est une maladie à déclaration obligatoire, ce qui signifie que le médecin doit informer la direction de la santé publique des cas qu'il diagnostique. L'information reste cependant confidentielle, permettant principalement d'effectuer des études.

• Contrairement à l'hépatite A et l'hépatite B, il n'y a pour le moment aucun vaccin contre l'hépatite C. Le seul traitement connu à ce jour est une combinaison de l'interféron alfa-2b et la ribavirine.

Diane Marleau minimise les risques

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 26 mai 1994

Invité(s) : Diane Marleau, Étienne Saumure

Ressource(s) : Geneviève Rossier, Michèle Viroly

Durée : 2 min 20 s

Dernière modification :
22 août 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La Croix-Rouge teste le sang donné
Télévision
2 min 08 s
4 novembre 1985
Depuis la fin de l'année 1985, il existe un test de détection des anticorps du VIH dans les dons de sang.
La Croix-Rouge au courant depuis 1984
Radio
22 min 42 s
La Croix-Rouge canadienne sait depuis 1984 que la sécurité des transfusions était incertaine mais ne réagit pas.