Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · Faut-il bannir l'amiante?

Faut-il bannir l'amiante?

Date de diffusion : 18 mars 1984

Faut-il bannir l'amiante ? L'animateur Florian Sauvageau pose la question à Daniel Greene, coprésident de la Société pour vaincre la pollution, et à Gilles Provost, chroniqueur scientifique au journal Le Devoir. L'exposition à l'amiante floqué dans les milliers d'édifices et d'écoles demeure le plus grand danger. Si Daniel Greene considère toute exposition, si minime soit-elle, comme un risque pour la santé, Gilles Provost est plus nuancé. Il affirme que les dangers se limitent aux travailleurs de la construction ou de démolition.

Alors que la Suède interdit déjà l'utilisation de l'amiante et que la France et les États-Unis songent à faire de même, au Québec le débat autour des dangers de la « pierre à coton » n'existe à peu près pas. Et pour cause, non seulement l'amiante est-il le gagne-pain de plus de 3000 travailleurs à cette période, mais il est considéré sans risque puisque les habitants de la région de l'Amiante, qui ne semblent pas être affectés outre mesure, le manipulent et le respirent.

Aux États-Unis, le mésothéliome a tué 25 000 personnes depuis 1960. Ces morts ne sont probablement pas toutes reliées au contact avec l'amiante, mais leur nombre est assez élevé pour que l'Agence américaine de protection de l'environnement fasse une levée de boucliers contre le minerai. La cible en est une de choix pour les États-Unis. Le pays ne produit pratiquement pas d'amiante et les pertes économiques seraient infimes. L'amiante est donc une occasion de rehausser la conscience écologique à moindre coût.

Faut-il bannir l'amiante?

• L'amiante peut avoir neuf longueurs de fibres, numérotées de un à neuf. Plus la fibre est courte, plus le chiffre est bas. Que ce soit des amphiboles ou des chrysotiles, les deux variétés sont cancérigènes. Si le deuxième groupe est moins toxique que le premier, il reste que les fibres courtes sont plus dangereuses que les longues.

• Des utilisateurs de l'amiante aimeraient bien remplacer le produit par d'autres plus sûrs. Du point de vue technique, les substances équivalentes à l'amiante ont tendance a avoir les mêmes propriétés physiques que l'amiante : elles sont aussi fibreuses et peuvent présenter les mêmes dangers pour la santé. Compte tenu de la période de latence entre l'exposition et les premiers signes de maladies, rien ne prouve de manière scientifique que les substituts sont moins dangereux.

Faut-il bannir l'amiante?

Média : Télévision

Émission : Dossiers de presse

Date de diffusion : 18 mars 1984

Invité(s) : Daniel Green, Richard Gross, Daniel Perlstein, Gilles Provost

Ressource(s) : Florian Sauvageau

Durée : 16 min 30 s

Dernière modification :
11 avril 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'histoire d'un minerai fascinant
Radio
4 min 42 s
En 1876 débute une grande aventure lorsque Joseph Fecteau découvre de l'amiante dans un rang des Cantons-de-l'Est.
Le plus grand producteur d'amiante au monde
Télévision
5 min 08 s
Le Québec est le plus grand producteur au monde d'amiante. Le minerai sert à la fabrication de nombreux produits de la vie quotidienne.