Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Santé publique · La colère se propage à Walkerton

La colère se propage à Walkerton

Date de diffusion : 25 mai 2000

Le 25 mai 2000, une autre personne meurt, ce qui porte à cinq le nombre de décès causés par la contamination de l'eau.

Le même jour, les citoyens de Walkerton apprennent avec stupeur et colère que le drame aurait pu être évité. Le directeur de la santé publique, le docteur Murray McQuigge, déclare en effet que les responsables de l'approvisionnement en eau étaient au courant du problème une semaine au moins avant que les gens ne commencent à mourir. À Walkerton, Claude Bernatchez a recueilli les réactions de résidents profondément révoltés.

Le 18 mai, un laboratoire privé transmet le résultat de l'analyse d'un échantillon d'eau au directeur du service, Stan Koebel. Ce rapport signale la présence de coliformes et d'E. coli. Stan Koebel se contente alors d'ajouter une dose massive de chlore dans l'eau, sans avertir le département de la santé publique. Le nombre de personnes malades atteint une proportion inquiétante dès le 19 mai, et l'urgence de l'hôpital est débordée. Lorsque le docteur McQuigge téléphone à Stan Koebel pour lui demander s'il y a des problèmes avec l'eau, ce dernier lui répond que l'eau de la ville ne présente aucun danger.

Mais les citoyens de Walkerton ne sont pas au bout de leurs peines. Avec indignation, ils apprennent en août 2000 qu'en 1998 déjà, le ministère de l'Environnement de l'Ontario avait été averti de la piètre qualité de l'eau dans la région. Les inspecteurs du ministère avaient en effet détecté la présence de la bactérie E. coli dans l'eau traitée, ainsi qu'un taux de chlore inférieur aux normes requises. Des enfants avaient même souffert d'intoxication par la même bactérie en juillet 1998.

La colère se propage à Walkerton

• Au 19e siècle, des épidémies dévastatrices de fièvre typhoïde et de choléra, maladies transmises par l'eau, étaient courantes en Occident. Une des grandes réalisations en santé publique au début du 20e siècle est d'avoir assuré un approvisionnement en eau potable sûre, grâce à la désinfection de l'eau par le chlore.

• Le chlore a été découvert en 1774 par le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele. Le médecin hongrois Semmelweis fut le premier à utiliser le chlore comme désinfectant en 1846, à la maternité de Vienne, pour le nettoyage des mains du personnel médical à titre préventif contre la fièvre puerpérale, causée par une infection après l'accouchement.

• C'est en 1916 à Peterborough, en Ontario, que le chlore a été utilisé pour la première fois au Canada pour désinfecter l'eau potable.

La colère se propage à Walkerton

Média : Radio

Émission : Sans frontières

Date de diffusion : 25 mai 2000

Invité(s) : Denise Desroches, Murray McQuigge, André Proulx

Ressource(s) : Claude Bernatchez, Michel Désautels

Durée : 9 min 19 s

Dernière modification :
7 juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Alerte à l'eau empoisonnée
Télévision
1 min 44 s
24 mai 2000
À Walkerton, en Ontario, quatre personnes meurent après avoir bu de l'eau du robinet contaminée par la bactérie E. coli.
Le gouvernement Harris en eaux troubles
Radio
7 min
Les suppressions budgétaires du gouvernement conservateur sont-elles responsables de la contamination de l'eau à Walkerton?