Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Recherche médicale · Le codécouvreur de l'insuline disparaît

Le codécouvreur de l'insuline disparaît

Date de diffusion : 25 février 1941

Le 20 février 1941, un petit bombardier bimoteur décolle de l'aérodrome de Gander, à Terre Neuve, en direction de Prestwick, en Écosse. À son bord, sir Frederick Banting, co-découvreur de l'insuline et premier prix Nobel canadien. Après quelques minutes de vol, le moteur droit s'arrête. Le pilote est forcé de revenir vers Gander. Mais au-dessus de la côte, le moteur gauche donne des signes de faiblesse et, sans préavis, l'appareil s'écrase. Deux des quatre passagers sont tués sur le coup. Le pilote et Banting, blessés, survivent. Mais le lendemain, faute de secours, ce dernier succombe à une hémorragie interne.

Le diabète se caractérise par une concentration trop élevée de glucose dans le sang. Bien que connu depuis plus de 4000 ans, le diabète est, en ce début du XXe siècle, un tueur encore incompris. En 1890 survient une première étape importante lorsque l'on fait le lien entre le rôle du pancréas et le diabète. Il faudra encore attendre 30 ans avant qu'un jeune médecin ontarien né en 1891, Frederick Grant Banting, n'ait l'idée d'isoler les sécrétions du pancréas pour en extraire une hormone. Travaillant à la Western University de London, au sud de l'Ontario, il obtient, après d'âpres négociations, un petit laboratoire, sous la surveillance de James Macleod, un assistant, Charles Best, et dix chiens.

Les travaux débutent en mai 1921. Peu après un chimiste se joint à l'équipe, James Collip, pour aider à filtrer, isoler et purifier les extraits pancréatiques. Tout au long de l'été, Banting expérimente sur des chiens diabétiques. Finalement, on arrive à un produit qui semble assez actif pour être testé sur un être humain. Le 2 décembre 1921, Léonard Thompson, un jeune diabétique de 14 ans au seuil de la mort, reçoit une première injection. Elle lui permet de survivre jusqu'au 23 janvier suivant, date où on lui fait une injection d'un extrait presque pur, qui lui sauve la vie. L'insuline était née. Le diabète, s'il n'était pas vaincu, pouvait au moins être contrôlé et la vie de millions de personnes, sauvées.

Le codécouvreur de l'insuline disparaît

• Depuis la création du prix Nobel, en 1901, le Canada a reçu neuf prix. Outre Banting et Macleod (Médecine), en 1923, les lauréats sont : Lester B. Pearson (Paix, 1957); Gerhard Hezberg (Chimie, 1971); John C. Polanyi (Chimie, 1986); Sidney Altman (Chimie, 1989); Richard E. Taylor (Physique, 1990); Michael Smith (Chimie, 1993); Bertram N. Brockhouse (Physique, 1994) et Robert A. Mundell (Économie, 1999).

• La découverte de l'insuline et l'obtention du prix Nobel apportent à Banting prestige et honneur. En 1923, le gouvernement canadien lui octroie une rente viagère de 7500 dollars par an! (Le salaire annuel moyen de l'époque était 1400 $.) La même année, l'université de Toronto crée le département de recherches médicales Banting-Best, dont il devient le premier directeur. Enfin, il est fait chevalier par le roi George V en 1934.

• Banting s'objecta toujours à partager le prix Nobel avec Macleod. Au moment des recherches, Banting travaillait dans les laboratoires de Macleod, et c'est ce dernier qui supervisa les travaux de Banting. Cependant, Banting refusa de donner du crédit à Macleod pour la découverte de l'insuline, avançant que l'idée était entièrement la sienne, sans apport de Macleod.

Le codécouvreur de l'insuline disparaît

Média : Radio

Émission : La Situation ce soir

Date de diffusion : 25 février 1941

Ressource(s) : Louis Francoeur

Durée : 2 min 42 s

Audition difficile, ajustez le volume

Dernière modification :
1er mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Diabète : combattre le tueur silencieux
Dossier
Depuis la découverte de l'insuline par les Canadiens Banting et Best en 1921, le diabète n'est plus un tueur foudroyant.