Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Recherche médicale · Armand Frappier, pionnier de la virologie au Québec

Armand Frappier, pionnier de la virologie au Québec

Date de diffusion : 6 octobre 1972

Le 18 décembre 1991, Armand Frappier s'éteint à l'âge de 87 ans. Médecin, microbiologiste, mais aussi chercheur et professeur, il a contribué à faire connaître le Québec dans le monde scientifique. Animé par le souci constant de lutter contre la tuberculose, véritable fléau qui emporta sa mère, son petit frère et sa grand-mère, il œuvre une grande partie de sa vie pour la vaccination systématique en Amérique du Nord. Le 6 octobre 1972, il est l'invité de Lise Payette.

Issu d'un milieu enseignant, Armand Frappier (1904-1991) embrasse une carrière scientifique avec un intérêt particulier pour la microbiologie. Boursier de la Fondation Rockefeller en 1931, il poursuit ses études aux États-Unis et côtoie d'éminents chercheurs, souvent hostiles au vaccin antituberculeux BCG. Soucieux d'en comprendre les raisons, il gagne la France où il rencontre les pionniers du vaccin, Albert Calmette et Camille Guérin, à l'Institut Pasteur, à Paris.

De retour au Québec, Armand Frappier fonde, en 1938, l'Institut de microbiologie et d'hygiène de Montréal, le premier centre dédié à la recherche médicale. Il en assume la direction et se consacre à l'expérimentation du vaccin BCG. Après en avoir démontré l'efficacité et l'innocuité, il est convaincu que le meilleur moyen pour lutter contre la peste blanche réside dans la prévention. Il dirige donc des campagnes de vaccination antituberculeuse massive en Amérique du Nord, de 1933 à 1975.

Armand Frappier, pionnier de la virologie au Québec

• Dans les années 1940, les subsides consacrés à la recherche au Québec sont minces. Les activités de recherche de l'Institut sont donc financées grâce aux profits tirés de la fabrication industrielle de vaccins contre les maladies infectieuses infantiles, comme la poliomyélite, le tétanos ou encore la rougeole. Il est aussi le seul centre au Québec à produire des vaccins contre la grippe, et ce jusqu'en 1990.

• En 1975, l'Institut de microbiologie et d'hygiène de Montréal change d'appellation et prend le nom de son fondateur : Institut Armand-Frappier. Rattaché à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) en 1998, il devient membre du Réseau international des Instituts Pasteur en 2005, dont le but est de lutter contre les maladies infectieuses à l'échelle mondiale.

• La musique fait aussi partie de la vie d'Armand Frappier. Tout jeune, il apprend le violon, la clarinette et le saxophone, puis, avec son père et son frère, il joue au sein du « trio Frappier ».

• Étudiant en médecine, il fonde avec d'autres camarades l'Orchestre les carabins dont les représentations publiques lui permettent de financer ses études. C'est le magasin Dupuis Frères qui offre aux carabins leur premier contrat.

Armand Frappier, pionnier de la virologie au Québec

Média : Télévision

Émission : Appelez-moi Lise

Date de diffusion : 6 octobre 1972

Invité(s) : Armand Frappier

Ressource(s) : Lise Payette

Durée : 8 min 19 s

audition d'une émission TV

Dernière modification :
29 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Champion de motoneige
Télévision
8 min 47 s
Avant de rouler sur les grands circuits automobiles, Gilles Villeneuve fait ses débuts en motoneige. Il devient même champion du monde.
Nancy Greene raconte
Télévision
7 min 48 s
Le 29 janvier 1974, Lise Payette reçoit la skieuse canadienne Nancy Greene dans le cadre de son émission Appelez-moi Lise.

Ne pas deleter...fix IE6