Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Recherche médicale · Efficacité de la mammographie?

Efficacité de la mammographie?

Date de diffusion : 11 mars 2001

La mammographie a permis de déceler un plus grand nombre de cancers dans les vingt dernières années. Mais si elle permet de détecter des tumeurs toujours plus petites, il semble qu'elle n'ait pas d'incidence particulière sur la réduction de la mortalité causée par le cancer du sein. C'est en tout cas ce que conclut une étude canadienne sur le dépistage du cancer du sein menée à l'automne 2000, comme l'explique la journaliste Hélène Courchesne.

Loin de diminuer, le nombre de femmes atteintes d'un cancer du sein augmente depuis les années 1990. Ce cancer touche une Canadienne sur neuf au cours de sa vie. Le vieillissement de la population peut expliquer en partie cette augmentation, mais aussi le dépistage précoce, qui permet de déceler des tumeurs extrêmement petites. Néanmoins, tous les cancers ne sont pas menaçants, comme l'explique l'oncologue David Plotkin. Selon lui, un tiers des cancers du sein détectés évoluent lentement et ne mettent pas nécessairement la vie de la patiente en danger.

Selon certains scientifiques, le dépistage précoce du cancer aurait un côté alarmiste. En effet, la détection de petites tumeurs, parfois bénignes ou à lent développement, serait un facteur de stress supplémentaire pour les patientes. En revanche, décelées tôt, elles peuvent être traitées si elles sont de nature cancéreuse.

Efficacité de la mammographie?

• À côté du rituel examen physique annuel et de l'auto-examen, qui permettent de déceler des tumeurs de 5 mm, la mammographie permet de détecter des tumeurs cancéreuses de 2 mm et moins.

• Une tumeur cancéreuse de 2 mm de diamètre est composée de millions de cellules, tandis qu'une tumeur de 10 mm en compte près d'un milliard.

• Après les États-Unis, le Canada est le pays où l'on recense le plus grand nombre de cancers du sein. Il s'agit du type de cancer le plus fréquent chez les femmes et le plus mortel après le cancer du poumon.

• Au Québec, on prévoit que 5800 nouveaux cas de cancer du sein seront diagnostiqués en 2005 et que 1400 femmes en mourront, selon une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology Biomarkers & Prevention.

• Longtemps, on a traité le cancer du sein en ayant recours à l'ablation des ovaires ou encore à la radiothérapie au niveau du bassin afin de bloquer la fabrication d'hormones par les ovaires, ce qu'on appelle la ménopause provoquée.

• Une fois la tumeur ciblée, on administre un médicament anti-hormonal, le plus connu et le plus employé étant le tamoxifène, qui agit sur le développement des cellules cancéreuses.

• Le tamoxifène est découvert dans les années 1960 et commercialisé depuis 1976. C'est un anti-œstrogènes qui bloque les récepteurs hormonaux.

Efficacité de la mammographie?

Média : Télévision

Émission : Découverte

Date de diffusion : 11 mars 2001

Invité(s) : Cornelia Baines , Marie-Dominique Beaulieu, Nathalie Duchesnes, David Plotkin, André Robidoux

Ressource(s) : Hélène Courchesne

Durée : 19 min 20 s

Dernière modification :
26 septembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Défense et illustration de l'inuktitut
Télévision
8 min 29 s
La préservation de l'inuktitut, la langue des Inuits, se trouve au cœur des préoccupations du nouveau gouvernement.
Détourner les eaux
Télévision
5 min 34 s
Deux ans après l'annonce faite par Bourassa, les travaux de harnachement de la rivière La Grande sont amorcés.