Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Médecine · La chirurgie et le sida

La chirurgie et le sida

Date de diffusion : 22 janvier 2004

Près de huit ans après le décès de Lucille Teasdale, son nom revient dans l'actualité alors que le Québec apprend qu'une chirurgienne du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine a continué de faire des opérations malgré le fait qu'elle ait été atteinte du sida.

La bombe éclate le 22 janvier 2004 alors que la direction de l'hôpital pour enfants annonce qu'elle entreprend une opération de relance auprès de 2614 patients ayant subi une chirurgie entre 1990 et 2003. La direction vient, apparemment, d'apprendre qu'une chirurgienne responsable de nombreuses opérations était séropositive.

Au cours des jours suivant l'annonce de l'hôpital, les médias se déchaînent et le débat sur le dépistage du VIH pour les médecins refait surface. Très rapidement, des voix s'élèvent, dont celle de Monique Teasdale, pour rappeler que sa sœur atteinte du sida a continué de pratiquer en Ouganda, prenant cependant plus de précautions.

« Elle mettait deux ou trois paires de gants. Quand elle se coupait, elle enlevait les gants, se nettoyait, désinfectait un peu, remettait des gants pour continuer à travailler », a raconté Monique Teasdale aux médias, réagissant à l'affaire du CHU Sainte-Justine et rappelant que sa sœur avait soigné 39 000 personnes à Gulu sans en infecter aucune.

La chirurgie et le sida

• La Dre Maria Di Lorenzo a contracté le sida en 1990 en soignant un bébé de moins d'un an. Elle lui injecte un médicament, simple geste de routine, mais le sang coule. Elle apprendra quelque temps plus tard que le bébé est mort du sida. Elle passera trois tests de dépistage avant d'avoir la confirmation qu'elle est séropositive.

• La médecin informe son supérieur de sa condition et des mesures sont prises. Peu de personnes sauront, avant que n'éclate le scandale de Sainte-Justine en 2004, qu'elle est morte du sida.

• Au moment où 2614 patients sont rappelés pour subir un test de dépistage à l'hôpital pour enfants, le Collège des médecins et la Direction de la santé publique ont mis sur pied un groupe de travail sur le sujet. Les recommandations doivent être dévoilées en mars 2004.

• Face à la panique médiatique engendrée par le cas de la Dre Di Lorenzo, plusieurs lecteurs de journaux réagissent : ils se demandent s'il n'y a pas un peu d'hypocrisie dans la société québécoise, qui porte aux nues une femme comme la Dre Lucille Teasdale pour son travail auprès des Ougandais et condamne celui de la Dre Di Lorenzo auprès des enfants canadiens.

La chirurgie et le sida

Média : Télévision

Émission : Le Téléjournal/Le Point

Date de diffusion : 22 janvier 2004

Invité(s) : Kimberly Bergalis, Lucille Teasdale

Ressource(s) : Gilles Gougeon, Philippe Schnobb

Durée : 4 min 04 s

Dernière modification :
13 avril 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Une chirurgienne canadienne en Ouganda
Radio
12 min 46 s
Arrivée pour quelques mois en Ouganda en 1961, la Dre Lucille Teasdale y poursuit le reste de sa carrière.
Un couple hors du commun
Télévision
24 min 06 s
1er août 1996
Il faut attendre le milieu des années 1990 pour que les Canadiens découvrent enfin l'œuvre des Corti-Teasdale.