Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Médecine · Frederick Banting, le codécouvreur de l'insuline

Frederick Banting, le codécouvreur de l'insuline

Date de diffusion : 25 février 1941

Le lendemain de l'annonce de la mort du codécouvreur de l'insuline, Frederick Banting, le journaliste Louis Francœur lui rend hommage. Il souligne l'humilité du savant qui, en 1923, partagea l'honneur du prix Nobel de médecine avec son assistant, Charles Best.

Le journaliste relate ensuite des actes de bravoure de volontaires canadiens. Il condamne le fait qu'après la Première Guerre mondiale plusieurs combattants héroïques sont retournés à la vie civile sans qu'on leur reconnaisse aucun prestige.

Frederick Banting, le codécouvreur de l'insuline

• En 1921, Frederick Banting injecte pour la première fois une dose d'insuline à un diabétique. La découverte médicale va permettre de sauver des centaines de milliers de vies.

• Le 20 février 1941, l'avion qui transportait Frederick Banting en direction de l'Angleterre s'écrase à Terre-Neuve. Faute de secours, le scientifique meurt le lendemain, d'une hémorragie interne.

• En raison de leurs exploits militaires, les soldats Billy Bishop, Tommy Prince et Paul Triquet comptent parmi les héros de guerre les plus décorés du Canada. (Voir le dossier À la mémoire de ces héros.)

Frederick Banting, le codécouvreur de l'insuline

Média : Radio

Émission : La Situation ce soir

Date de diffusion : 25 février 1941

Ressource(s) : François Bertrand, Louis Francoeur

Durée : 13 min 12 s

Dernière modification :
23 mai 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
« La Situation ce soir » avec Louis Francoeur
Radio
16 min 27 s
La plus ancienne causerie de Louis Francoeur aborde l'enrôlement des Canadiens et la création du gouvernement de Vichy.
Propagande allemande
Radio
14 min 25 s
Louis Francoeur décrit la propagande allemande et évoque la possibilité d'une alliance militaire entre le Japon et le IIIe Reich.