Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Maladies · Le combat contre la polio

Période : 1955 - 2002

Le combat contre la polio

La poliomyélite, aujourd'hui presque disparue, était grandement redoutée il y a cinquante ans. Cette maladie, appelée communément polio, pouvait parfois causer de graves paralysies et même la mort. Au cours des années 1950, des campagnes de vaccination massive sont organisées au Canada afin de combattre la polio. Les résultats sont inespérés, la maladie disparaît pratiquement du pays.

icone_tv
12 clips télé
icone_micro
8 clips radio

Sauvés par les singes!

Date de diffusion : 5 septembre 1999

Dès le début du XXe siècle, des chercheurs américains découvrent que le virus de la polio croît très rapidement sur des reins de singes.

Ainsi, en 1948, le docteur John Franklin Enders de l'université Harvard commence à cultiver, sur du tissu rénal de singe, les trois types de virus de la polio. Il reçoit pour ses expériences le prix Nobel de médecine en 1954.

Armand Frappier et Marc Quévillon racontent comment la recherche a, par la suite, pu vaincre le poliovirus.

L'Américain Jonas Edward Salk commence ses recherches sur la poliomyélite en 1950. Il découvre un vaccin contre cette maladie en cultivant le virus sur du tissu rénal de singe rhésus placé dans un bouillon de culture et maintenu au chaud dans un incubateur. Il trouve un moyen de tuer et d'inactiver le virus dans du formol tout en lui laissant assez de force pour que le corps auquel il sera transmis produise des anticorps. Salk s'assure ensuite que son vaccin est efficace à grande échelle pour enrayer le virus de la polio.

Jusqu'au XIXe siècle, un enfant créait ses propres moyens de défense dans les premiers mois de sa vie, en absorbant les virus de sa mère. Mais avec la meilleure hygiène qui s'est développée au XXe siècle, le risque de contracter des maladies a crû, car les enfants ne profitaient plus autant de l'immunité de leur mère. Les cas de polio se sont multipliés chez les enfants de 5 à 9 ans, ceux-ci n'étant plus exposés à de mauvaises conditions d'hygiène très tôt dans leur vie.

Sauvés par les singes!

• Dès 1909, des chercheurs autrichiens transmettent le poliovirus à un singe à partir de la moelle d'un enfant mort de la polio. Chez le singe, la maladie agit de la même façon que chez l'enfant, mais le taux de mortalité est supérieur chez le singe.

• Les laboratoires Connaught de Toronto aideront à améliorer le vaccin de Salk. Pour que le vaccin puisse être administré aux humains, les laboratoires produiront un nutriment chimique pouvant remplacer le sérum animal. Ils mettront également en place une façon de conserver le vaccin et de le produire à grande échelle. À l'étape de l'incubation, le vaccin sera conservé dans de grandes bouteilles constamment bercées.

• Le docteur Armand Frappier est à l'origine de la création, en 1938, de l'Institut de microbiologie et d'hygiène de l'Université de Montréal. Les travaux de recherche de cet institut lui donneront une réputation internationale. Toujours à l'Université de Montréal, le docteur Frappier fonde en 1945 une école d'hygiène. Il est l'un des pionniers de la médecine préventive au Canada.

Sauvés par les singes!

Média : Radio

Émission : Les Années lumière

Date de diffusion : 5 septembre 1999

Invité(s) : Armand Frappier, Marc Quévillon

Ressource(s) : Isabelle Poulin, Yanick Villedieu

Durée : 7 min

Dernière modification :
29 septembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
20 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Thalidomide : le médicament de la difformité
Dossier
De 1959 à 1962, la thalidomide est administrée aux femmes enceintes pour réguler leurs nausées en début de grossesse.