Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Maladies · Le combat d'Armand Frappier

Le combat d'Armand Frappier

Date de diffusion : 31 octobre 1968

Premier chercheur nord-américain à confirmer l'efficacité du vaccin contre la tuberculose, le docteur Armand Frappier joue un rôle majeur dans le dépistage et le contrôle de la maladie en devenant responsable de la vaccination antituberculeuse au Canada et ailleurs dans le monde. La lutte du chercheur contribue à faire décroître les taux de mortalité dus à la peste blanche. Toutefois, dans cette entrevue de 1968, le Dr Frappier affirme qu'en proclamant la maladie vaincue, on crée un état de fausse sécurité puisque la vigilance s'impose toujours.

En 1921, Albert Calmette et Camille Guérin, chercheurs à l'Institut Pasteur de Paris, mettent au point un vaccin contre la tuberculose, le bacille Calmette-Guérin ou BCG. Armand Frappier séjourne à l'Institut Pasteur en 1931 où il côtoie les découvreurs du vaccin. Deux ans plus tard, le Dr Frappier se voit confier la responsabilité par le Conseil national de recherches du Canada d'étudier l'efficacité du vaccin BCG et d'élaborer un procédé de fabrication sûr. L'Institut Pasteur confie donc une souche du BCG au Dr Frappier qui l'apporte au Canada afin d'y fabriquer un vaccin vivant mais atténué. C'est dans ce contexte que l'Institut de microbiologie et d'hygiène de Montréal est créé en 1938.

En plus de s'occuper de la production des vaccins, le Dr Frappier s'engage activement dans les campagnes de vaccination. Au départ, la vaccination se limite aux nouveau-nés. À partir 1949, elle s'étend à toutes les écoles de la province dans lesquelles l'Institut de microbiologie se charge d'envoyer des infirmières. Pour assurer une prévention efficace, la clinique BCG de Montréal, devenue depuis l'Hôpital Marie-Enfant, s'organise dès 1935. Après avoir été vaccinés, les nouveau-nés de mères tuberculeuses sont gardés à la clinique pour une période de deux à trois mois.

Le combat d'Armand Frappier

• Le docteur J.-A. Baudoin, professeur d'hygiène à l'Université de Montréal, est le premier au Québec à faire des essais de vaccination en utilisant le BCG chez les nouveau-nés dès 1925. La préparation du vaccin est rendue possible par la collaboration du docteur Pettit de l'Institut Pasteur, qui se charge d'apporter une souche du BCG à Montréal.

• En 1923, la mère d'Armand Frappier meurt de tuberculose, à l'âge de 40 ans. Cette lourde perte s'ajoute à celle de sa grand-mère et de son petit frère, victimes eux aussi de la peste blanche. À la mémoire de sa mère, Armand Frappier décide d'embrasser la carrière de chercheur afin de lutter contre la maladie.

• En 1985, le Dr Frappier est l'un des cinq grands officiers de l'Ordre national du Québec. En 1993, le gouvernement du Québec crée le prix Armand-Frappier qui est remis annuellement à un scientifique de haut calibre en guise de reconnaissance pour sa carrière.

• L'Institut de microbiologie et d'hygiène de Montréal, devenu l'Institut Armand-Frappier en 1975 par décision du gouvernement du Québec, est l'un des premiers et seuls laboratoires à produire le vaccin BCG pour l'étude clinique de l'immunothérapie du cancer.

Le combat d'Armand Frappier

Média : Radio

Émission : Médecine d'aujourd'hui

Date de diffusion : 31 octobre 1968

Invité(s) : Armand Frappier

Ressource(s) : De Guise Vaillancourt

Durée : 6 min 53 s

Dernière modification :
30 janvier 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Du mal romantique à la maladie contagieuse
Radio
15 min 14 s
Fièvre de l'âme ou fléau social? La perception de la tuberculose dans l'imaginaire collectif change à travers les époques.
La campagne du Timbre de Noël
Radio
8 min 23 s
La campagne du Timbre de Noël permet de recueillir des fonds pour lutter contre la tuberculose.