Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Maladies · Que faire quand un proche est atteint du sida?

Que faire quand un proche est atteint du sida?

Date de diffusion : 24 novembre 1986

Le soutien de la famille et des amis est important pour un malade. Mais pour les gens qui côtoient une personne sidéenne, cet appui peut être difficile à apporter. Il faut d'abord qu'ils s'informent sur la maladie afin de faire obstacle aux préjugés. Ils doivent aussi s'attendre à voir cette personne souffrir.

Le médecin Jean Robert raconte la façon dont réagissent habituellement les proches des victimes quand ils apprennent qu'elles sont atteintes du sida.

Un patient qui apprend qu'il a attrapé le sida refuse souvent dans un premier temps d'y croire. Il trouve une façon de nier la maladie, suppose que c'est une erreur. Cette phase est habituellement suivie d'une période de tristesse et d'abattement. La personne tente généralement à ce moment d'aller chercher de l'aide auprès d'amis, de professionnels ou dans sa famille. Mais quelqu'un qui apprend qu'il est séropositif ne le dira pas nécessairement à ses proches. Il aura honte de porter en lui ce virus qui est le lot de groupes marginaux « aux mœurs douteuses »….

Les médecins établissent des relations spéciales avec leurs patients atteints du sida. Ils répondent à des questions comme « Combien me reste-t-il de temps à vivre? » ou « Selon les statistiques, j'en ai pour combien de temps? ».

Il doivent aussi s'assurer que la personne infectée avertit ses partenaires sexuels afin de freiner l'épidémie. Dans des cas exceptionnels, quand le patient ne veut pas informer ses partenaires sexuels, le médecin a le devoir d'accomplir cette tâche.

Que faire quand un proche est atteint du sida?

• Le sida peut n'apparaître que plusieurs années après la transmission du virus.

• Un consensus s'établit rapidement chez les médecins quant aux conditions des tests de dépistage du sida. On souhaite qu'ils soient confidentiels, que la personne soit consentante à les passer et qu'une rencontre avec un médecin précède et suive le test, peu importe son résultat.

• Jean Robert, médecin d'abord spécialisé en pneumologie, devient microbiologiste puis chef du département de santé communautaire de l'hôpital Saint-Luc, à Montréal. Il fut l'un des membres fondateurs du Comité SIDA-Québec en 1982.

• Ayant été victime de tuberculose dans les années 1960, Jean Robert a vu l'importance d'avoir dans la maladie un soutien et de l'amour de la part d'amis et de sa famille.

• L'Association médicale du Canada modifie, le 25 août 1987, son code de déontologie afin que les tests sanguins de personnes touchées par le sida puissent être divulgués, avec ou sans leur consentement.

• En 1993, le sida devient la première cause de mortalité à Montréal chez les hommes de 29 à 40 ans.

Que faire quand un proche est atteint du sida?

Média : Radio

Émission : Présent à l'écoute

Date de diffusion : 24 novembre 1986

Invité(s) : Jean Robert

Ressource(s) : Robert Desbiens

Durée : 6 min 26 s

Dernière modification :
24 juin 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip