Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Maladies · La Marche des dix sous

La Marche des dix sous

Date de diffusion : 1er février 1958

En 1955, une épidémie de polio frappe le Saguenay. À partir de ce moment, et pendant plusieurs années, se tient à chaque année dans la région une campagne de financement pour lutter contre la maladie. L'un des porte-parole de la collecte de fonds de 1958 explique le but de telles campagnes, nommées « Parade des dix sous » ou « Marche des dix sous ». Ayant lieu partout au Canada, les campagnes étaient coordonnées par la Légion canadienne, regroupement d'anciens combattants canadiens.

La Marche des dix sous aida à assurer les coûts du transport des enfants jusqu'aux hôpitaux de Montréal. Plusieurs venaient de toutes les régions du Québec, du Nouveau-Brunswick ou de l'Ontario. Les frais des bottines orthopédiques et des béquilles étaient également remboursés par la fondation.

Une autre organisation, le Club Shriners, s'est dévouée aux soins des malades. L'hôpital Shriners de Montréal assuma tous les frais médicaux et d'hospitalisation d'un grand nombre de jeunes atteints de poliomyélite.

Parmi les personnes atteintes par la poliomyélite, 47 % gardent de légères séquelles musculaires ou un handicap permanent, et seulement 3 % meurent des suites de la maladie. La moitié des malades sortent indemnes de la polio.

Contrairement à d'autres maladies tragiques, comme les maladies cardiaques ou la tuberculose, la poliomyélite peut laisser des traces permanentes et visibles. Après avoir affronté la maladie, les personnes doivent faire face aux réactions de l'entourage.

La Marche des dix sous

• La Marche des dix sous recueillait des fonds pour la recherche sur la polio et pour l'aide aux victimes du virus. Cette fondation est la version québécoise de la « March of Dimes », créée en 1938 par le président américain Franklin Delano Roosevelt, ayant lui-même souffert de polio. Pendant près de vingt ans, la « March of Dimes » amassa des millions de dollars pour financer les laboratoires de recherche sur la polio.

• La Marche des dix sous fit don d'un microscope électronique à l'Institut de microbiologie et d'hygiène de l'Université de Montréal. Ce type de microscope était très rare dans les années 1950 au Québec. Le seul autre instrument du genre qui existait au Québec était utilisé à l'Université McGill pour des études de physique.

• En 2001, le gouvernement canadien met en circulation une pièce de dix cents sur laquelle le voilier Bluenose est remplacé par le profil de trois femmes. Ces femmes représentent des mères qui ont mis en branle la Marche des dix sous au Canada, en 1951. La nouvelle pièce se voulait un hommage aux 7,5 millions de bénévoles canadiens, dans le cadre de l'année internationale des bénévoles.

La Marche des dix sous

Média : Radio

Émission : Ce qui se passe chez-nous

Date de diffusion : 1er février 1958

Invité(s) : Lucien Pallascio

Ressource(s) : Laval Raymond

Durée : 4 min 21 s

Dernière modification :
14 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Recherches sur la poliomyélite
Radio
3 min 53 s
Au tournant du XXe siècle, il y a environ 300 cas de polio par année au Québec.
Sauvés par les singes!
Radio
7 min
En faisant croître le virus de la polio sur des reins de singes, les scientifiques développent un vaccin pour prévenir la maladie.