Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Maladies · La Thaïlande entre courage et complaisance

La Thaïlande entre courage et complaisance

Date de diffusion : 25 février 2005

En juillet 2004, la Conférence internationale sur le sida se déroule à Bangkok, capitale de la Thaïlande. Parmi les quelque 20 000 délégués présents à la conférence se trouvent des jeunes, engagés dans la lutte contre le sida au sein de leur milieu. Au lendemain de la conférence, une coalition mondiale de la jeunesse contre le sida, regroupant plus de 600 membres, est formée afin de favoriser le partage des expériences.

Une étudiante d'un collège montréalais, Myriam Tremblay-Sher, assiste à la conférence. Dans ce reportage présenté au Point, elle livre sa vision du combat que mène la jeunesse thaïlandaise contre le fléau du sida.

La Thaïlande est l'un des premiers pays d'Asie à être confronté à l'épidémie du sida. Les autorités politiques réagissent en mettant en œuvre des programmes de prévention énergiques, notamment dans l'industrie du sexe.

La campagne «100 % préservatif» lancée en 1991 par le sénateur Mechai Viravaidya, surnommé « Mr Condom », permet de faire chuter les taux d'infection et de réduire les comportements à risque. Le programme rend obligatoire le port du préservatif dans les établissements de tourisme sexuel, sous menace de fermeture. En contrepartie, les condoms sont distribués gratuitement aux travailleurs du sexe. Résultat : le nombre de nouvelles infections dénombrées a chuté de 143 000 en 1991 à 19 000 en 2003.

La campagne de prévention du sida en Thaïlande, modèle à suivre pour plusieurs pays, connaît cependant des signes d'essoufflement. Les jeunes sont les premières victimes de ce relâchement. Ainsi, l'usage du préservatif chez les jeunes diminue et le taux de nouvelles infections au sein de cette catégorie de la population s'accroît. Fait plus inquiétant encore : l'épidémie ne semble plus confinée à des populations à risque telles que les prostituées ou les toxicomanes. La moitié des nouvelles infections résultent de la contamination entre époux. Les hommes multiplient les relations extraconjugales non protégées et contaminent leur partenaire.

La Thaïlande entre courage et complaisance

• À 120 kilomètres au nord de Bangkok, le temple bouddhiste de Wat Phrabat Nampo, aussi appelé « temple des derniers jours », accueille des sidéens à l'article de la mort. Le temple n'offre que 170 places sur une liste d'attente de 4000 personnes.

• En l'an 2000, le sida est la première cause de décès en Thaïlande. Le sida tue plus que les accidents de la route, les infarctus et les cancers.

• En Chine, le sida est un véritable secret d'État jusqu'en 2003, les autorités politiques refusant d'admettre l'ampleur du phénomène. Avec l'urgence créée par la crise du SRAS, le voile est tombé et Pékin a dû montrer une certaine ouverture. Le premier ministre chinois Wen Jia Bao a rendu visite à des sidéens traités à l'hôpital de Ditan, à l'occasion de la Journée mondiale du sida, le 1er décembre.

• Le sida s'est d'abord répandu en Chine lors du scandale du sang contaminé. Au début des années 1990, les autorités sanitaires du Henan, une province rurale du centre du pays, incitent les paysans à vendre leur sang à des laboratoires. La collecte s'effectue dans des conditions sanitaires abominables. Résultat : près d'un million de personnes ont été contaminées, des villages entiers ont été décimés par le sida.

La Thaïlande entre courage et complaisance

Média : Télévision

Émission : Le Téléjournal/Le Point

Date de diffusion : 25 février 2005

Invité(s) : Usanee Janngeon, Duangjai Khumthong, Joe Maier, Sujima Viradaidya, Mechai Viravaidya

Ressource(s) : Céline Galipeau, Myriam Tremblay-Sher

Durée : 17 min 29 s

Dernière modification :
12 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'Ouganda ravagé par un fléau invisible
Télévision
14 min 34 s
Frappé de plein fouet par le sida, l'Ouganda est l'un des premiers pays d'Afrique à reconnaître l'ampleur de l'épidémie.
L'Afrique du Sud, le silence qui tue
Télévision
41 min 49 s
« Ne jouons pas sur les mots : une tragédie aux proportions sans précédent a lieu en Afrique. » Allocution de Nelson Mandela à Durban, en 2001.