Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Santé · Maladies · Grippe aviaire : se préparer au pire

Grippe aviaire : se préparer au pire

Date de diffusion : 21 octobre 2005

En février 2005, lors d'une conférence internationale au Vietnam, l'OMS lance un premier cri d'alarme. Les experts de santé publique sont formels : une pandémie risque de frapper la planète dans les prochaines années, le virus de la grippe aviaire, le H5N1, pourrait muter et se transmettre d'un humain à l'autre. Mais quand? Cette vaste enquête diffusée à Zone libre examine dans quelle mesure le Canada est prêt à faire face à une éventuelle épidémie.

L'Agence de santé publique du Canada surveille de près l'évolution de la grippe aviaire, élaborant des plans de lutte contre l'épidémie. Un premier plan d'urgence a été préparé en 1988, puis révisé en 1996. Le Canada est l'un des premiers pays à rédiger un tel document.

Les 24 et 25 octobre 2005, le Canada a organisé une rencontre internationale des ministres de la Santé, afin de prévenir une éventuelle pandémie de grippe. La réunion s'est clôturée par l'adoption de la déclaration d'Ottawa, qui prévoit une collaboration internationale entre les pays industrialisés et les pays en développement. « Aucun pays ne peut traiter ce problème tout seul. Le monde doit s'unir [face à cette menace] », a déclaré le premier ministre Paul Martin à cette occasion.

En 1997, la ville de Hong-Kong est victime d'une flambée de grippe aviaire qui entraîne la mort de six personnes. Cet épisode démontre ainsi la capacité du virus H5N1 de franchir la barrière des espèces pour contaminer l'humain. Les experts redoutent une nouvelle mutation du virus qui le rendrait contagieux d'une personne à l'autre.

Les directives de l'Organisation mondiale de la santé en cas de pandémie sont appliquées pour la première fois en 1997 lors de cette alerte à Hong-Kong. Afin de contrer l'épidémie, plus d'un million de poulets du territoire sont abattus en trois jours.

Grippe aviaire : se préparer au pire

• En octobre 2005, le Dr Horacio Aruda, directeur de la Protection de la santé publique du Québec, affirme que le Québec possède une réserve de médicaments antiviraux permettant de soulager les symptômes de la grippe en cas d'épidémie. L'achat d'antiviraux (le Tamiflu) produits par la firme suisse Roche a été augmenté pour atteindre 11 millions de doses disponibles.

• Le Laboratoire de lutte contre la maladie de Santé Canada coordonne un programme de surveillance nationale de la grippe nommé Surveillance de l'influenza. Ce programme prévoit notamment les déclarations obligatoires du nombre de cas de grippe par les épidémiologistes des diverses provinces et territoires.

Grippe aviaire : se préparer au pire

Média : Télévision

Émission : Zone libre

Date de diffusion : 21 octobre 2005

Invité(s) : Horacio Arruda, Michèle Bier, Richard Chabot, Michel Couillard, Michelle Greiver, Patrice Guyard, Julie Labrecque, Luc Larue, Jocelyne Légaré, Allison McGeer, Georges Painvin, Gilbert Pichette, Céline Rousseau, Daniel Roussety, Lucie-Andrée Roy, Tom Stewart, Pat Tamlin, Jean-Pierre Vaillancourt, Paul-Guy Vezeau, Barbara Yaffe

Ressource(s) : Claude Sauvé, Jean-François Lépine

Durée : 35 min 05 s

Dernière modification :
28 avril 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le virus de la grippe
Télévision
6 min 24 s
Le virus de la grippe est changeant, il mute rapidement et échappe ainsi à l'action des anticorps.
Pandémie de 1918 : la grande tueuse
Télévision
19 min 11 s
La grippe espagnole de 1918 a été plus meurtrière que la Première Guerre mondiale.