Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Provincial et territorial · Robert Bourassa, premier ministre à tout prix

Période : 1966 - 1996

Robert Bourassa, premier ministre à tout prix

De 1966 à 1996, Robert Bourassa occupe une place importante dans la vie politique québécoise. Il fut non seulement le plus jeune premier ministre du Québec, mais aussi le seul, à part Maurice Duplessis, à avoir obtenu quatre mandats. De la Loi sur les mesures de guerre, en passant par la Loi sur les langues officielles, le référendum de 1980, l'accord du lac Meech et la crise d'Oka, il a participé à la construction du Québec d'aujourd'hui.

icone_tv
13 clips télé
icone_micro
7 clips radio

Un jeune député pour le plein emploi

Date de diffusion : 8 octobre 1968

Au cours du congrès du Parti libéral du Québec d'octobre 1968, Robert Bourassa, qui a été élu député de la circonscription de Mercier en 1966 alors qu'il n'avait pas encore 33 ans, développe déjà l'idée du plein emploi au Québec. Il confie au journaliste Claude-Jean Devirieux les moyens qui pourraient être mis en place pour que chaque Québécois puisse travailler.

Ses études en sciences économiques et politiques, son poste de professeur en finances publiques à l'Université de Montréal et à l'Université Laval, de 1966 à 1969, et son rôle de critique financier du Parti libéral du Québec (PLQ) alors que l'Union nationale est au pouvoir l'ont préparé à ce genre de réflexion.

Robert Bourassa naît le 14 juillet 1933 dans la paroisse de Saint-Pierre-Clavier, à Montréal. Venant de la petite classe moyenne, c'est grâce à une bourse qu'il peut faire des études au collège Jean-de-Brébeuf. Il y obtient un baccalauréat ès arts en 1953, puis décroche une licence en droit à l'Université de Montréal en 1956.

Étudiant sérieux, il obtient des bourses qui lui permettent de fréquenter l'université d'Oxford, où il obtient une maîtrise en sciences économiques et politiques en 1959, puis l'université de Harvard, dont il sort avec une maîtrise en fiscalité et en droit financier en 1960.

Un jeune député pour le plein emploi

• Robert Bourassa a été conseiller fiscal au ministère du Revenu national, à Ottawa, de 1960 à 1963. Pendant la même période, il enseigne les sciences économiques et la fiscalité à l'Université d'Ottawa. Il sera secrétaire et directeur des recherches pour la Commission royale d'enquête sur la fiscalité, également appelée commission Bélanger.

• Tout en enseignant à l'Université de Montréal et à l'Université Laval, il est conseiller spécial sur les questions économiques et fiscales auprès du ministère des Finances du Canada.

• Bourassa sera attiré un temps par le concept de souveraineté-association et fraiera avec René Lévesque. Mais, en 1967, il s'éloigne de Lévesque à cause des questions de monnaie et d'institutions fédérales. Tout au long de sa vie et de sa carrière, Robert Bourassa demeure cependant fort attaché au fait français au Québec.

Un jeune député pour le plein emploi

Média : Télévision

Émission : Caméra 68

Date de diffusion : 8 octobre 1968

Invité(s) : Robert Bourassa

Ressource(s) : Claude-Jean Devirieux

Durée : 1 min 43 s

Dernière modification :
14 février 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
20 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Louis Laberge, père du Fonds de solidarité
Radio
20 min 05 s
18 juillet 2002
Louis Laberge, une des principales figure du syndicalisme au Québec, s'est éteint le jeudi 18 juillet 2002, emporté par un arrêt cardiaque.
Charlottetown : un nouveau projet constitutionnel
Radio
18 min 49 s
28 août 1992
Après d'âpres négociations, le premier ministre du Québec, Robert Bourassa, annonce l'adoption unanime de l'accord de Charlottetown.