Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Provincial et territorial · L'appel de la politique a raison de Gérald Godin

L'appel de la politique a raison de Gérald Godin

Date de diffusion : 15 mars 1980

Gérald Godin est le premier surpris quand, en novembre 1976, il remporte l'élection dans la circonscription de Mercier, à Montréal, avec une majorité écrasante de 3700 voix. Son adversaire à l'époque n'est nul autre que Robert Bourassa.

Godin, qui s'est lancé en campagne sans grand espoir, simplement pour « vivre une nouvelle expérience humaine », devient alors le « poète de l'Assemblée Nationale ». Il y sera réélu à trois reprises, en avril 1981, décembre 1985 et septembre 1989.

Rapidement, Gérald Godin se fait une place dans le monde de la politique, avec un style et surtout une verve qui ne laissent pas indifférent. Adjoint parlementaire du ministre des Affaires culturelles en 1979, il occupera les postes de ministre de l'Immigration, de ministre des Affaires culturelles mais aussi de ministre des Communautés culturelles.

Dans chacun de ces ministères, il arrivera à imposer son style, empreint de la poésie qui l'habite depuis son jeune âge.

Sur la scène politique, la popularité de Gérald Godin est grandissante. « Les gens m'appellent le "député-poète", et la mythologie qu'entourent ces mots jette une sorte d'auréole autour de ma personne. Ça me permet plus de liberté; je peux dire les choses différemment. Plus fortement », confiera-t-il dans les pages du Devoir en 1991.

L'appel de la politique a raison de Gérald Godin

• Le soir de sa victoire électorale dans la circonscription de Mercier en 1976, Gérald Godin a téléphoné à un ami poète installé en France. Il lui dit : « Tu vois, frère, la poésie a gagné contre la piastre! »

• L'élection de Gérald Godin est historique. Rares sont en effet au Québec les poètes qui ont pu accéder ainsi au pouvoir. Le dernier, avant Godin, à avoir réussi cet exploit était Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, élu député en 1844. Ce dernier est devenu d'ailleurs le premier premier ministre du Québec, en 1867.

L'appel de la politique a raison de Gérald Godin

Média : Radio

Émission : Le Voyage

Date de diffusion : 15 mars 1980

Invité(s) : Gérald Godin

Ressource(s) : Raoul Duguay

Durée : 6 min

Dernière modification :
1er octobre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un poète engagé
Télévision
7 min 03 s
Au début des années 60, l'univers culturel québécois est en ébullition. Un grand nombre d'artistes émergent, dont Gérald Godin.
Défenseur de la langue française
Radio
8 min 17 s
Durant toute sa vie, Gérald Godin mènera une guerre farouche pour que la langue parlée au Québec fasse la fierté du peuple.