Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Provincial et territorial · Défense et illustration de l'inuktitut

Défense et illustration de l'inuktitut

Date de diffusion : 13 décembre 1998

L'une des priorités du gouvernement nunavummiut est la préservation de la langue inuktitute, garante de la culture et de l'identité inuite.

Depuis 1999, le gouvernement travaille à revoir la Loi sur les langues officielles, héritée de la législation ténoise, afin de la rendre conforme aux objectifs qu'il s'est fixés en matière linguistique. On examine par exemple la possibilité de repousser l'enseignement de l'anglais à la fin du secondaire. Car comme le constate l'animateur Charles Tisseyre, l'anglais ne tarde pas à prendre le pas sur l'inuktitut dans la vie des jeunes Inuits.

L'une des voies explorées par le gouvernement consiste à faire de l'inuktitut la langue officielle du Nunavut, assortie de deux langues minoritaires, l'anglais et le français.

D'autre part, une enquête gouvernementale a révélé qu'une majorité d'Inuits souhaite que l'inuktitut soit davantage utilisé au travail. Or, dans la fonction publique, leur principal employeur, les Inuits sont encore minoritaires et occupent surtout des postes subalternes, car leur niveau de formation demeure pour l'heure insuffisant.

Plusieurs postes-clés de la fonction publique vont à des fonctionnaires du Sud, qui ne restent souvent que le temps d'un contrat, connaissent peu la réalité nordique et la culture inuite et ne parlent pas l'inuktitut, mais plutôt l'anglais...

Selon l'accord de 1993, la représentativité inuite en milieu de travail doit refléter celle de la population, soit 85 %. Pour y parvenir, le gouvernement s'est engagé à hausser le niveau de scolarité des Inuits. En outre, afin d'éviter l'exil de sa population autochtone vers les écoles du Sud, il travaille à améliorer les infrastructures scolaires.

Défense et illustration de l'inuktitut

• L'inuktitut regroupe plusieurs dialectes. Sept d'entre eux sont couramment parlés : ceux du groupe inuktun de l'Ouest canadien et ceux du groupe inuktitut, en usage dans l'Est canadien.

• L'alphabet romain est utilisé par les Inuits qui parlent l'inuinnaqtun (du groupe inuktun), tandis que les autres recourent au syllabaire conçu par les missionnaires à la fin du XIXe siècle. Cette situation pose deux défis : modifier la loi en respectant la diversité linguistique, et trouver une écriture unique, sans doute alphabétique, ce qui risquerait cependant de mettre bien des aînés à l'écart.

• Charles Tisseyre souligne l'importance de la tradition orale chez les Inuits. Chaque communauté possède d'ailleurs sa station de radio. Il est intéressant de noter que cette tradition transparaît jusque dans le langage informatique. En inuktitut, le mot ordinateur se dit qaritaujaq, littéralement « ce qui ressemble au cerveau ». On appelle le disque dur nipi, c'est-à-dire « voix » et la disquette nipiksaq, soit « ce  qui est destiné à produire de la voix ».

• En 2001, 70 % de la population nunavummiute est de langue maternelle inuktitute, 25 % de langue anglaise et 1 % de langue française. Mais lorsqu'il s'agit de la langue d'usage à la maison, l'anglais passe à 46 %, l'inuktitut descend à 53 %.

• En 2003, seulement 40 % des employés du gouvernement et des organismes gouvernementaux sont Inuits. Les ministères de l'Éducation et de la Santé et des Services sociaux en comptent le plus grand nombre.

Défense et illustration de l'inuktitut

Média : Télévision

Émission : Découverte

Date de diffusion : 13 décembre 1998

Invité(s) : Sarah Beaulne, Louis-Jacques Dorais

Ressource(s) : Charles Tisseyre

Durée : 8 min 29 s

Dernière modification :
17 décembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Détourner les eaux
Télévision
5 min 34 s
Deux ans après l'annonce faite par Bourassa, les travaux de harnachement de la rivière La Grande sont amorcés.
La géothermie, nouvel espoir pour Springhill
Télévision
7 min 44 s
La découverte de milliards de litres d'eau chaude dans les anciennes mines permet le développement d'une nouvelle industrie.