Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Provincial et territorial · Ils se souviennent du référendum de 1980

Ils se souviennent du référendum de 1980

Date de diffusion : 17 mai 1990

La campagne référendaire de 1980 a marqué le passage entre deux générations de politiciens. Jean Chrétien et Jacques Parizeau se serviront de cette expérience lors du référendum de 1995.

Au dixième anniversaire du référendum, Anne-Marie Dussault s'est entretenue avec plusieurs politiciens impliqués dans les camps du Oui et du Non. Elle a également rencontré Michèle Bazin, ex-attachée de presse de Claude Ryan. Cette dernière affirme que le chef de l'opposition n'avait pas réellement le cœur à fêter le soir du 20 mai 1980.

Seulement deux ans après le référendum de 1980, Pierre Elliott Trudeau rapatrie la Constitution canadienne, sans l'accord du Québec. Plusieurs partisans du fédéralisme renouvelé se disent trompés et votent pour les progressistes-conservateurs aux élections suivantes.

De son côté, le Parti québécois remporte les élections en avril 1981. Le premier ministre Lévesque contribue à la victoire des conservateurs aux élections de 1984 en qualifiant de « beau risque » le projet de fédéralisme proposé par Brian Mulroney. Devant ce changement de cap, les ministres Jacques Parizeau et Camille Laurin quittent le parti.

Ils se souviennent du référendum de 1980

• Sorti en salle en 1982, Le Confort et l'Indifférence, un documentaire de Denys Arcand, commente la campagne référendaire de 1980. Le réalisateur met en relief le manque d'intérêt d'un grand nombre de Québécois quant aux promesses des politiciens.

• Quelques années après le référendum, René Lévesque apprendra que Claude Morin, l'un de ses principaux stratèges, avait remis, contre rémunération, des renseignements sur le Parti québécois à la Gendarmerie royale du Canada.

• Le 30 octobre 1995, les Québécois se prononcent à nouveau par référendum sur la souveraineté de leur province. Cette fois, le Non l'emporte avec 50,58 % des voix contre 49,42 % pour le Oui. Seulement 55 000 votes séparent les deux camps.

• En juin 2000, le gouvernement de Jean Chrétien adopte dans la controverse une loi sur la clarté référendaire. La loi permet aux Communes de juger de la clarté de la question et du résultat référendaire avant d'entreprendre toute négociation au sujet de la sécession du Québec.

Ils se souviennent du référendum de 1980

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 17 mai 1990

Invité(s) : Michèle Bazin, Marc-André Bédard, Monique Bégin, Pierre Bourgault, Jean Chrétien, René Lévesque, Jacques Parizeau, Lise Payette, Claude Ryan, Pierre Elliott Trudeau

Ressource(s) : Anne-Marie Dussault

Durée : 11 min 52 s

Dernière modification :
20 mai 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
« À la prochaine fois »
Télévision
13 min 07 s
20 mai 1980
Au soir du 20 mai 1980, les souverainistes applaudissent leur chef, dont le regard est déjà tourné vers l'avenir.
La souveraineté-association du PQ
Télévision
9 min 34 s
En 1979, trois ans après son élection, le Parti québécois enclenche le processus référendaire.