Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Provincial et territorial · Maurice Duplessis et les colons

Maurice Duplessis et les colons

Date de diffusion : 5 septembre 1950

Le 5 septembre 1950, le premier ministre du Québec, Maurice Duplessis, prend la parole lors d'un dîner au ministère de la Colonisation. Il tient à faire la différence entre l'ancienne signification du mot colonisation, qui laisse entendre un asservissement, et la nouvelle, qui désigne un état d'affranchissement.

Grand défenseur de la tradition rurale, Maurice Duplessis plaide pour un élargissement du domaine cultivable dans la province. Il soutient qu'il a une vénération pour les colons, qui font œuvre de pionniers.

Maurice Duplessis et les colons

• Le Beauceron Joseph-Damase Bégin, de l'Union nationale, occupe le poste de ministre de la Colonisation du Québec de 1944 à 1960, dans les gouvernements de Maurice Duplessis, Paul Sauvé et Antonio Barrette.

• Le libéral Normand Toupin a été le dernier à diriger, entre 1970 et 1973, le défunt ministère de la Colonisation.

• Plus de 50 % de la population mondiale habite en ville, selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (INED) publiée en 2007 et citant des chiffres de l'ONU. En 1950, la planète comptait un peu moins de 30 % de citadins, d'après la même étude.

Maurice Duplessis et les colons

Média : Radio

Émission : Le Réveil rural

Date de diffusion : 5 septembre 1950

Invité(s) : Maurice Duplessis

Durée : 3 min 40 s

Dernière modification :
12 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La culture de la betterave
Radio
11 min 58 s
Le journaliste Raymond Laplante s’entretient avec un fonctionnaire et un agriculteur de la culture de la betterave pratiquée au Québec.
Duplessis au congrès de l'Union catholique des cultivateurs
Radio
4 min 08 s
Maurice Duplessis signale l'importance de l'agriculture pour l'économie lors d'un congrès de l'Union catholique des cultivateurs, à Trois-Rivières.