Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Premiers ministres canadiens · Pearson, le premier ministre diplomate

Période : 1942 - 1972

Pearson, le premier ministre diplomate

Lester Bowles Pearson a consacré 40 ans de sa vie à son pays, d'abord comme diplomate, puis comme politicien et premier ministre. Son parcours et ses convictions en font l'un des premiers ministres canadiens les plus respectés et le seul à avoir obtenu le prix Nobel de la paix. De 1928 à 1968, il a été des plus importants débats internationaux et nationaux.

icone_tv
11 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Pearson au pays des Soviets

Date de diffusion : 21 novembre 1955

En pleine guerre froide, le Canada tente de calmer le jeu et, surtout, de développer des marchés en établissant des rapports cordiaux avec le gouvernement soviétique. Nikita Khrouchtchev est secrétaire général du Parti communiste, donc haut dirigeant de l'empire soviétique.

La conversation enregistrée par René Lévesque se déroule lors d'une réception donnée à l'ambassade canadienne à Moscou. Pearson est entouré des plus importants personnages du régime : Viatcheslav Molotov, ministre des Affaires étrangères, Lazar Kaganovitch, membre du Présidium, et Gueorgui Malenkov, ancien premier ministre démis par Khrouchtchev quelques mois auparavant.

Dans le second tome de son autobiographie (Mike: The Memoirs of the Rt. Hon. Lester B. Pearson, University of Toronto Press, 1973), Pearson raconte avec force détails son voyage de 1955. Il faut souligner que c'est la première visite en Union soviétique d'un ministre des Affaires étrangères d'un pays de l'OTAN. La délégation canadienne voulait particulièrement discuter de l'exportation du blé vers l'URSS.

Le voyage fut fructueux puisque Mitchell Sharp, sous-ministre associé au Commerce, repart de Moscou avec une commande annuelle ferme de 300 000 à 500 000 tonnes de blé pour les trois à cinq années suivantes.

Lester B. Pearson quitte son emploi de professeur d'histoire à l'université de Toronto en 1928 pour entrer au services des Affaires extérieures. Il y demeure jusqu'en 1946 (entre autres comme ambassadeur du Canada aux États-Unis de 1945 à 1946), année à laquelle le premier ministre William Lyon Mackenzie King le nomme sous-secrétaire d'État aux Affaires extérieures.

En 1948, Louis Saint-Laurent remplace un Mackenzie King fatigué. C'est à partir de ce moment que Pearson et ses collaborateurs engagent le Canada dans un rôle actif sur la scène internationale.

Pearson au pays des Soviets

• Au moment de la première visite de Pearson en URSS, cela ne fait que deux ans que Staline est mort. Les jeux de pouvoir battent leur plein : Kaganovitch, un proche de Staline, a réussi à placer son protégé Khrouchtchev au pouvoir.

• Lorsque Khrouchtchev dénonce les crimes de Staline, la vieille garde stalinienne se rebiffe. En 1957, Molotov, Kaganovitch, Boulganine et Malenkov tentent de renverser Khrouchtchev.

• En moins de dix ans, Pearson le diplomate aura placé le Canada au cœur de la résolution de conflits internationaux. Il engage le pays dans l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

• De 1951 à 1953, le Canada combat les attaques de la Corée du Nord, aux côtés des troupes américaines. Pourtant, Pearson tente, tout au long de l'après-guerre et de la guerre froide, de faire prendre au pays une position plus nuancée que celle des États-Unis face au bloc de l'Est.

• Croyant que seule la résolution en profondeur de la crise du canal de Suez permettra une paix durable, Pearson propose aux Nations unies la création d'une force de maintien de la paix, la FUNU, ancêtre des casques bleus.

• Son engagement dans la création d'une force de maintien de la paix lui vaudra le prix Nobel de la paix en 1957.

Pearson au pays des Soviets

Média : Télévision

Émission : Carrefour (télévision)

Date de diffusion : 21 novembre 1955

Invité(s) : Lazar Kaganovitch, Georgi Malenkov, Vyacheslav Molotov, Lester B. Pearson

Ressource(s) : René Lévesque

Durée : 7 min 14 s

Audio d'une émission de télévision

Photo : Bibliothèque et Archives Canada : Lester B. Pearson collection / PA-117617

Dernière modification :
19 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
17 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Lester B. Pearson élu premier ministre
Télévision
41 s
8 avril 1963
Le 8 avril 1963, le libéral Lester Bowles Pearson, dit Mike Pearson, remporte les élections et devient le 14e premier ministre de l'histoire du Canada.
Vive le Québec libre!
Télévision
6 min 52 s
24 juillet 1967
Du haut du balcon de l'hôtel de ville de Montréal, le 24 juillet 1967, le général de Gaulle, alors président de la France, lance son...