Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Premiers ministres canadiens · Diefenbaker, le juste

Période : 1937 - 1979

Diefenbaker, le juste

Premier ministre du Canada pendant six ans, de 1957 à 1963, le conservateur John Diefenbaker demeure en politique pendant plus de quarante ans. Champion des droits de l'homme, le « député de Prince Albert » est habité d'un sens profond de la justice. Homme de l'Ouest, il est le premier résident de la Saskatchewan à diriger les destinées du pays.

icone_tv
10 clips télé
icone_micro
2 clips radio

Portrait de John Diefenbaker

Date de diffusion : 28 novembre 1971

Né le 18 septembre 1895 à Neustadt en Ontario, John George Diefenbaker est le petit-fils d'un immigrant allemand. Sa mère est d'origine écossaise. En 1903, sa famille s'installe à Fort Carlton, puis à Saskatoon en 1910. Il est profondément marqué par les plaines de l'Ouest, cette terre de pionniers.

Son père est instituteur et lui transmet le goût de la lecture. Après avoir fréquenté l'université de la Saskatchewan, le jeune homme s'enrôle en 1916 et sert en Grande-Bretagne avant d'être rapatrié en 1917. Ce reportage retrace la vie de celui qui deviendra le 13e premier ministre du Canada.

John Diefenbaker obtient une licence en droit en 1919. Il s'ouvre un cabinet et s'installe à Prince Albert en 1924. Excellent criminaliste, Diefenbaker se fait le champion des causes perdues, le protecteur de la veuve et de l'orphelin. Il défend notamment plusieurs condamnés à mort et permet à dix-huit d'entre eux d'échapper à la peine capitale. Il déclare d'ailleurs : « J'ai été un ennemi juré de l'injustice quand elle frappe ceux qui n'ont pas les moyens de se défendre ».

Diefenbaker doit s'armer de patience afin de gravir les échelons de la vie politique. Ses premières tentatives pour se faire élire se soldent toutes par des échecs : il est défait comme candidat à un poste de député fédéral en 1925 et 1926, puis du côté provincial en 1929. Il se présente alors comme candidat à la mairie de Prince Albert en 1933, mais il est à nouveau battu. Il est finalement élu à la direction du Parti conservateur de la Saskatchewan en 1936, mais aucun candidat conservateur n'est élu aux élections de 1938. Il se fait finalement élire à Ottawa en 1940, alors que les conservateurs forment l'opposition.

Portrait de John Diefenbaker

• Un des procès les plus célèbres gagné par Diefenbaker au cours de sa carrière d'avocat est celui de la rivière Canoe en Colombie-Britannique. Il défend la cause de Jack Atherton, un télégraphiste des chemins de fer accusé d'avoir causé la collision de deux trains entraînant la mort de plusieurs soldats en route vers la Corée.

• En 1922, le jeune avocat plaide dans l'affaire Ethier-Boutin. Il gagne le droit pour les francophones d'une école de la Saskatchewan à un enseignement en français.La réputation de Diefenbaker comme avocat de la défense est telle qu'il est nommé conseiller du roi en 1929.

Portrait de John Diefenbaker

Média : Télévision

Émission : Spéciales télé information

Date de diffusion : 28 novembre 1971

Invité(s) : John Diefenbaker

Ressource(s) : Gaétan Barrette, Henri Bergeron

Durée : 11 min 30 s

Dernière modification :
15 juin 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
12 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Diefenbaker, champion des droits de la personne
Télévision
4 min 10 s
10 mars 1960
Le 10 mars 1960, le premier ministre Diefenbaker accorde le droit de vote inconditionnel à tous les autochtones.
Gerda Munsinger, l'Allemande qui fit scandale
Dossier
En mars 1966, une histoire de moeurs et d'espionnage ébranle le gouvernement canadien.