Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Premiers ministres canadiens · Diefenbaker, le juste

Période : 1937 - 1979

Diefenbaker, le juste

Premier ministre du Canada pendant six ans, de 1957 à 1963, le conservateur John Diefenbaker demeure en politique pendant plus de quarante ans. Champion des droits de l'homme, le « député de Prince Albert » est habité d'un sens profond de la justice. Homme de l'Ouest, il est le premier résident de la Saskatchewan à diriger les destinées du pays.

icone_tv
10 clips télé
icone_micro
2 clips radio

Diefenbaker, champion des droits de la personne

Date de diffusion : 28 novembre 1971

Ardent défenseur des libertés civiles et animé d'un sens profond de la justice, John Diefenbaker fait adopter des lois visant à promouvoir les droits de la personne. Le 10 mars 1960, la Chambre des communes accorde le droit de vote à tous les autochtones. Auparavant, ces derniers devaient renoncer à leurs droits issus de traités et à leur statut d'Indien inscrit pour pouvoir voter. Le journaliste Jean-Pierre Fournier aborde cet aspect de justicier qui caractérise plusieurs politiques du premier ministre Diefenbaker.

Le 10 août 1960, quelques mois après avoir accordé le droit de vote aux autochtones, le gouvernement conservateur de Diefenbaker adopte la Déclaration canadienne des droits. Celle-ci s'inspire fortement de la Déclaration universelle des droits de l'homme adoptée par les Nations unies en 1948. Cependant, la législation ne reçoit pas l'accord des provinces et ne s'applique par conséquent qu'aux lois fédérales. La Déclaration canadienne des droits sera modifiée en 1982 avec l'adoption de la Charte des droits et libertés enchâssée dans la Constitution.

Diefenbaker se fait le promoteur de politiques sociales qui placent les conservateurs à gauche du Parti libéral sur l'échiquier politique. Dès son premier mandat comme premier ministre, Diefenbaker s'empresse de faire voter des mesures sociales importantes à l'égard des plus démunis : augmentation des pensions de vieillesse, aide au logement. Le 10 avril 1957, il fait adopter un régime national d'assurance-hospitalisation prévoyant des coûts partagés entre le fédéral et les provinces. Homme de l'Ouest, il engage des réformes visant à venir en aide aux agriculteurs.

Diefenbaker, champion des droits de la personne

• L'article 1 de la Déclaration canadienne des droits proclame :
a) le droit de l'individu à la vie, à la liberté, à la sécurité de la personne ainsi qu'à la jouissance de ses biens, et le droit de ne s'en voir privé que par l'application régulière de la loi;

b) le droit de l'individu à l'égalité devant la loi et à la protection de la loi;

c) la liberté de la religion;

d) la liberté de parole;

e) la liberté d'union et d'association;

f) la liberté de la presse.

• C'est sous le gouvernement Diefenbaker qu'une femme est nommée pour la première fois dans un cabinet fédéral, Ellen Fairclough. Née en 1905 à Hamilton en Ontario, celle-ci est d'abord élue à la Chambre des communes aux élections partielles du 15 mai 1950 à titre de représentante de Hamilton-Ouest.

• Ellen Fairclough obtient le poste de secrétaire d'État, qu'elle occupe du 21 juin 1957 au 11 mai 1958. Par la suite, elle est ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, du 12 mai 1958 au 8 août 1962, et enfin ministre des Postes jusqu'au 22 avril 1963.

Diefenbaker, champion des droits de la personne

Média : Télévision

Émission : Spéciales télé information

Date de diffusion : 28 novembre 1971

Invité(s) : John Diefenbaker

Ressource(s) : Gaétan Barrette, Henri Bergeron, Jean-Pierre Fournier, Michel Roy

Durée : 4 min 10 s

Dernière modification :
10 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
12 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Diefenbaker, champion des droits de la personne
Télévision
4 min 10 s
10 mars 1960
Le 10 mars 1960, le premier ministre Diefenbaker accorde le droit de vote inconditionnel à tous les autochtones.
Gerda Munsinger, l'Allemande qui fit scandale
Dossier
En mars 1966, une histoire de moeurs et d'espionnage ébranle le gouvernement canadien.