Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Premiers ministres canadiens · Affirmer l'indépendance du Canada

Affirmer l'indépendance du Canada

Date de diffusion : 1er janvier 1967

Comme le rappelle ce reportage, un des premiers gestes diplomatiques de Diefenbaker lors de son mandat de premier ministre est de se rendre à Londres où il rencontre Winston Churchill. Très attaché à l'Empire britannique, John Diefenbaker exerce un ascendant sur les pays du Commonwealth. Il se montre favorable à la participation des pays non blancs au sein de l'organisme. Son sens aigu de la justice et des droits de l'homme l'amènent également à jouer un rôle de premier plan dans l'exclusion de l'Afrique du Sud du Commonwealth en 1961, en raison de sa politique d'apartheid.

Le règne du premier ministre Diefenbaker est marqué par des relations tendues avec les États-Unis, en particulier avec le président John F. Kennedy. Le premier ministre revendique une plus grande autonomie du Canada face à la politique étrangère des voisins du Sud.

En 1962, les deux pays sont en profond désaccord sur la question de Cuba. Au moment de la crise des missiles de Cuba, Diefenbaker refuse que le Canada mette ses forces aériennes en état d'alerte maximale aux côtés des Américains.

Affirmer l'indépendance du Canada

• Lors de la conférence de Londres en mars 1961 réunissant les chefs d'État du Commonwealth, John Diefenbaker, le président du Ghana, Kwame Nkrumah, et le premier ministre de l'Inde, Nehru, exigent que l'Afrique du Sud adopte une charte des droits faisant allusion à l'égalité des races. Cette condition entraîne le départ du gouvernement de Pretoria.

• La position tiers-mondiste de Diefenbaker dans ce dossier lui vaut plusieurs éloges dans les journaux au Canada et à l'étranger. Ce point de vue n'était cependant pas partagé par l'ensemble de son cabinet.

• Sensible aux problèmes des agriculteurs, Diefenbaker tente de trouver de nouveaux débouchés afin d'écouler les surplus de blé canadien. Il conclut donc des ententes avec des pays communistes, l'URSS et la Chine de Mao Tsé-Toung notamment, ce qui déplaît profondément aux Américains.

• Diefenbaker adopte un plan de développement économique du Grand Nord canadien. Il exprime vivement sa « vision du Nord » lors de sa campagne électorale de 1958. Il est le premier chef d'État à se rendre au Yukon. C'est également sous son administration que la route Transcanadienne en Colombie-Britannique est inaugurée, le 3 septembre 1962.

Affirmer l'indépendance du Canada

Média : Télévision

Émission : Spéciales télé information

Date de diffusion : 1er janvier 1967

Invité(s) : John Diefenbaker, Jean-Pierre Fournier, Michael Oliver

Ressource(s) : Gaétan Barrette, Henri Bergeron

Durée : 7 min 47 s

Dernière modification :
7 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Portrait de John Diefenbaker
Télévision
11 min 30 s
Jeune avocat criminaliste, Diefenbaker se fait le champion de la veuve et de l'orphelin.
Victoire sans précédent du parti Conservateur
Télévision
12 min 10 s
Le 31 mars 1958, les conservateurs de Diefenbaker sont élus avec une majorité écrasante.