Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Premiers ministres canadiens · D'un scandale à l'autre

D'un scandale à l'autre

Date de diffusion : 17 janvier 2002

Tout au long de sa carrière, Jean Chrétien s'est toujours montré extrêmement chatouilleux sur les questions d'éthique et a su se préserver des scandales. À son arrivée au pouvoir, il n'hésite pas à dénoncer les politiques de favoritisme et le lobbying qui avaient cours sous le gouvernement Mulroney. Pourtant, comme le souligne avec justesse l'un des invités de Marie-France Bazzo, Christian Dufour, le favoritisme constitue le talon d'Achille du Parti libéral du Canada.

De tous les scandales qui éclaboussent le gouvernement Chrétien, celui de l'Auberge Grand-Mère est certainement le plus compromettant pour le premier ministre, en raison de l'implication personnelle de ce dernier. En 1997, Chrétien est accusé de conflit d'intérêt pour avoir incité la Banque fédérale de développement à prêter une somme de 615 000 $ au propriétaire de l'Auberge, adjacente à un terrain de golf dont Chrétien était alors copropriétaire. Chrétien commence par nier, puis finit par admettre les faits. Mais au terme de son dernier mandat, en 2003, aucune accusation n'avait été portée.

Chaque scandale érode un peu plus l'autorité du premier ministre et les pressions pour qu'il quitte son poste vont grandissantes. Tour à tour, ses députés et ministres se retrouvent impliqués dans des histoires de subventions et de favoritisme, au point que certains journalistes diront qu'il serait plus simple de se demander qui n'est pas impliqué dans une sale histoire. Les déclarations et les révélations, parfois fracassantes, entraînent la démission de certains membres du cabinet, comme Art Eggleton ou David Collenette, ou leur transfert à l'étranger, comme dans le cas d'Alfonso Gagliano.

D'un scandale à l'autre

• En 1976, le Globe and Mail révèle que Chrétien aurait pressé un juge de la Cour supérieure du Québec de rendre son verdict dans l'affaire d'une entreprise de textile de Grand-Mère. Cette dernière avait fait faillite, entraînant la mise à pied de 400 personnes. Chrétien est outré par ces accusations qui se révèlent mal fondées. Le Globe and Mail doit lui verser une somme de 3000 $ en dommages et intérêts.

• Michel Vastel, l'un des invités de Marie-France Bazzo, est journaliste politique et auteur. Depuis 1977, il a suivi avec assiduité la carrière de Jean Chrétien et a publié à l'automne 2003 une biographie : Chrétien, un Canadien pure laine. Il est aussi l'auteur d'ouvrages sur Bernard Landry, Pierre Elliott Trudeau, Robert Bourassa et Lucien Bouchard.

D'un scandale à l'autre

Média : Radio

Émission : Indicatif présent

Date de diffusion : 17 janvier 2002

Invité(s) : Michel C. Auger, Christian Dufour, Chantal Hébert, Michel Vastel

Ressource(s) : Marie-France Bazzo

Durée : 7 min 28 s

Dernière modification :
28 août 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Système D dans les campagnes
Radio
12 min 37 s
Solidarité et débrouillardise se manifestent beaucoup dans les campagnes.
Le « reel » du verglas
Radio
25 min 48 s
Des sinistrés racontent leur expérience de la tempête verglaçante à Marie-France Bazzo.