Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Premiers ministres canadiens · Fin d'une carrière politique

Fin d'une carrière politique

Date de diffusion : 21 juin 1990

En juin 1990, John Turner quitte ses fonctions de chef de parti. Les 21 et 22 juin, ses collègues lui rendent hommage lors du congrès à la direction du Parti libéral du Canada, qui se déroule au Saddledome de Calgary.

Le 21 juin, Le Point diffuse une entrevue de John Turner accordée à Madeleine Poulin. Le politicien trace un bilan de son mandat à la tête du Parti libéral. À la suite de l'entretien, Lise Bissonnette fait l'analyse du passage du politicien au gouvernement.

Après sa démission, John Turner retourne pratiquer le droit à Toronto, tout en conservant son siège de député de la circonscription de Vancouver Quadra. En mars 1993, il quitte pour de bon la vie politique, à l'âge de 63 ans.

Remplie de promesses de réussite, la carrière politique de John Turner s'est terminée par deux élections générales perdues. Même s'il laisse un parti divisé, notamment sur la question de l'unité nationale, Turner part sans avoir sali son image d'homme honnête.

Fin d'une carrière politique

• Dès 1987, John Turner appuie la ratification de l'accord du lac Meech. Il souhaite que le Québec soit reconnu comme société distincte et qu'il obtienne un droit de veto. Pierre Elliott Trudeau et Jean Chrétien s'opposent à l'entente constitutionnelle.

• Le 3 mai 1989, John Turner organise une conférence de presse surprise. Il annonce qu'il quittera la direction du Parti libéral lors du prochain congrès à la direction. (Voir le clip Turner annonce sa démission.)

• En 1993, le nouveau chef du Parti libéral du Canada, Jean Chrétien, gagne facilement les élections fédérales contre la nouvelle chef conservatrice Kim Campbell.

• John Turner reçoit l'Ordre du Canada en octobre 1994, en reconnaissance de sa carrière politique et de son implication dans le domaine des affaires. Ses œuvres de charité envers l'hôpital Mount Sinai de Toronto et la Fondation communautaire de Toronto sont également soulignées.

• En 2004, John Turner est choisi par le premier ministre Paul Martin pour diriger une délégation de 500 Canadiens dépêchés en Ukraine. Le groupe devra surveiller les élections présidentielles du 26 décembre. (Voir le clip Une mission en Ukraine.)

• Il s'agissait de la première mission du Corps canadien, un des programmes de l'ACDI (Agence canadienne de développement international) chargé de mobiliser des Canadiens à l'étranger pour promouvoir la bonne gouvernance dans les pays en développement et les États fragiles. L'organisation a aussi envoyé des observateurs lors d'élections en Palestine et en Haïti.

Fin d'une carrière politique

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 21 juin 1990

Invité(s) : Lise Bissonnette, John Turner

Ressource(s) : Simon Durivage, Madeleine Poulin

Durée : 20 min 50 s

Dernière modification :
11 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le « wonder boy » de la politique libérale
Télévision
14 min 11 s
Élu pour la première fois en 1962, John Turner gravit rapidement les échelons du Parti libéral du Canada.
Honorable ministre des Finances
Télévision
13 min 40 s
John Turner dirige le ministère des Finances de 1972 à 1975, à l'époque du premier choc pétrolier.