Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Premiers ministres canadiens · Honorable ministre des Finances

Honorable ministre des Finances

Date de diffusion : 16 mars 1973

De 1972 à 1975, John Turner est ministre des Finances dans le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau. Parallèlement, il assure la première présidence du Comité intérimaire du Fonds monétaire international (FMI), en 1974-1975.

Le 16 mars 1973, l'émission Le 60 présente un entretien de Claude Beauchamp avec le ministre des Finances au sujet de la crise monétaire qui sévit (en octobre suivant, l'Occident sera secoué par une hausse dramatique du prix du pétrole). Pour John Turner, le système monétaire doit être restructuré en profondeur afin de maintenir une saine concurrence entre les marchés.

Le 16 mars 1973, jour de diffusion de cette entrevue, John Turner participe à une rencontre au siège de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à Paris. Les ministres des Finances européens, américains, japonais, et les experts du FMI tentent de trouver une solution à la crise monétaire.

Un mois plus tôt, le dollar américain subissait une dévaluation de 10 % par rapport à l'or. Menacés par une crise du pétrole imminente, les États-Unis renoncent à intervenir afin de renforcer leur dollar.

En janvier 1972, Pierre Elliott Trudeau nomme John Turner au ministère des Finances. Au sein d'un gouvernement minoritaire, Turner devra lutter contre une inflation galopante et réagir à la hausse des prix du pétrole et du gaz naturel.

Malgré ce contexte difficile, Turner réussit à faire accepter son premier budget en février 1973. Le NPD y donne son approbation car le ministre promet la création de réserves pour contrer l'inflation. Mais un deuxième budget plus audacieux, présenté le 7 mai 1974, ne reçoit pas l'appui des néo-démocrates. Le gouvernement doit déclencher des élections.

Honorable ministre des Finances

• De 1968 à 1972, John Turner occupe les fonctions de ministre de la Justice. Il poursuit alors la révision du système judiciaire entamée par Pierre Elliott Trudeau et crée, en 1971, la Commission de la réforme du droit.

• John Turner a mis fin à la nomination partisane des juges. La moitié des juges qu'il nomma dans ses six premiers mois de fonction n'étaient pas des libéraux.

• Comme ministre de la Justice, John Turner devra défendre l'usage de la Loi des mesures de guerre, au moment de la crise d'octobre 1970. (Voir le clip Être ministre de la Justice pendant la crise d'Octobre.)

• Pierre Elliott Trudeau permet à John Turner d'amender le « bill omnibus » (voté en mai 1969). Ce projet de loi propose la décriminalisation de l'avortement, de l'homosexualité et assouplit la loi sur le divorce. (Voir le clip Turner amende le « bill omnibus ».)

• Créé en 1944, le Fonds monétaire international est une institution qui offre des crédits aux pays endettés, tout en leur imposant certaines contraintes économiques.

• En 1975, John Turner et le ministre des Communications Gérard Pelletier publient le Livre bleu du gouvernement canadien intitulé Vers un système de paiements électroniques. Ils invitent les banques, les entreprises de télécommunications et les fabricants d'ordinateurs à coordonner leurs efforts dans la création de nouvelles formes de paiements.

Honorable ministre des Finances

Média : Télévision

Émission : Le 60

Date de diffusion : 16 mars 1973

Invité(s) : John Turner

Ressource(s) : Claude Beauchamp

Durée : 13 min 40 s

Dernière modification :
11 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le « wonder boy » de la politique libérale
Télévision
14 min 11 s
Élu pour la première fois en 1962, John Turner gravit rapidement les échelons du Parti libéral du Canada.
Démission surprise de John Turner
Radio
6 min 31 s
En septembre 1975, Turner quitte ses fonctions de ministre des Finances. Il retourne à la pratique du droit l'année suivante.