Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Partis et chefs politiques · Jacques Parizeau, homme de conviction

Période : 1962 - 2005

Jacques Parizeau, homme de conviction

Avec la défaite du oui au référendum de 1995, le premier ministre Jacques Parizeau perd le combat de sa vie. Malgré l'échec, il continue de défendre l'option souverainiste. Destiné à une carrière de professeur, Jacques Parizeau enseigne à l'École des hautes études commerciales de Montréal avant de se joindre au Parti québécois, en 1969. Il est ministre des Finances du gouvernement Lévesque de 1976 à 1984. Après une courte absence de la vie publique, il revient en politique en 1988 et dirige les troupes du Parti québécois jusqu'à la défaite référendaire.

icone_tv
12 clips télé
icone_micro
9 clips radio

Une jeunesse privilégiée

Date de diffusion : 16 décembre 1992

Né le 9 août 1930, à Montréal, Jacques Parizeau grandit dans une famille bourgeoise qui privilégie l'éducation et l'implication sociale. Après des études brillantes en économie, qui l'amènent à Paris et à Londres, il enseigne pendant 21 ans à HEC Montréal. La vivacité d'esprit de Jacques Parizeau contribue à le rendre populaire auprès des étudiants.

En 1992, Michaëlle Jean rencontre Jacques Parizeau à sa résidence de l'Estrie. Le chef du Parti québécois lui raconte son parcours professionnel. Elle s'entretient aussi avec son professeur et mentor, l'économiste François-Albert Angers.

Une jeunesse privilégiée

• Gérard Parizeau, le père de Jacques, a fait carrière dans l'assurance, enseigné à HEC Montréal et s'est impliqué dans la Chambre de commerce de Montréal. En 1955, il a fondé un bureau d'assurances avec sept associés, dont ses fils Michel et Robert.

• La mère de Jacques Parizeau, Germaine Biron, a milité pour le droit de vote des femmes et fut secrétaire-trésorière de l'hôpital Sainte-Justine. (Voir le clip Un nouvel hôpital Sainte-Justine.)

• Jacques Parizeau fréquente le collège Stanislas d'Outremont pendant la Seconde Guerre mondiale avant d'étudier à HEC Montréal. À l'âge de 20 ans, il entame des études à l'Institut d'études politiques et à la Faculté de droit de Paris. Jacques Parizeau complète sa formation à la London School of Economics, en Angleterre.

• En 1955, Jacques Parizeau revient à Montréal et enseigne à HEC Montréal. Un an plus tard, le 2 avril 1956, il se marie avec Alicja (Alice) Poznanska, d'origine polonaise. Le couple aura deux enfants, Bernard et Isabelle.

Une jeunesse privilégiée

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 16 décembre 1992

Invité(s) : François-Albert Angers, Jean Campeau, Roland Parenteau, Jacques Parizeau

Ressource(s) : Michaëlle Jean

Durée : 10 min 13 s

Dernière modification :
12 août 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
21 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Alice Parizeau, d'espoir et de liberté
Télévision
9 min 42 s
30 septembre 1990
Romancière d'origine polonaise, Alice Poznanska, épouse de Jacques Parizeau, s'éteint le 30 septembre 1990.
Combats des chefs
Dossier
Au Canada, le premier débat télévisé entre deux candidats en période électorale a eu lieu en 1962, lors des élections provinciales québécoises.