Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Partis et chefs politiques · Bourgault, le politique

Bourgault, le politique

Date de diffusion : 20 décembre 1966

En 1964, Pierre Bourgault se lance en politique, devenant président du Rassemblement pour l'indépendance nationale, le RIN, de 1964 à 1968. Grand orateur – on dit qu'il fait en moyenne 235 discours par année – il est membre du conseil exécutif du Parti québécois de 1970 à 1973, année où il abandonne sa carrière politique pour retourner au journalisme, à titre de chroniqueur, puis, en 1976, professeur de communications à l'Université du Québec à Montréal.

Il perd les élections de 1966, récoltant pourtant 39 % des votes dans la circonscription de Duplessis, comme il l'explique à Fernand Seguin dans cet extrait de l'émission Le sel de la semaine.

Né à East Angus, dans les Cantons de l'Est, le 23 janvier 1934, Pierre Bourgault a été tour à tour journaliste, comédien et homme politique. Il est décédé le 16 juin 2003 des suites d'une maladie pulmonaire chronique. Bachelier ès art du Collège Jean-de-Brébeuf, à Montréal, il sera disciple, de 1954 à 1956, du père Legault, commençant une carrière en théâtre.

Mais comme le théâtre ne fait pas vivre son homme, il entreprend une carrière radiophonique, d'abord à Trois-Rivières, et passe par Sherbrooke et Ottawa avant d'arriver à Montréal, où il fait de la régie télé.

La signature de Bourgault s'est retrouvée dans les trois quotidiens francophones montréalais – La Presse, Le Devoir et Le Journal de Montréal – au long des quatre dernières décennies. L'indépendantiste a même été chroniqueur pour le quotidien anglophone montréalais The Gazette au début des années 1980 et au quotidien torontois The Globe and Mail au début des années 1990.

Jusqu'à son décès, il continuait de signer des textes dans les pages du Journal de Montréal et prenait régulièrement le micro à l'émission Indicatif présent, animée par son amie Marie-France Bazzo.

Bourgault, le politique

• En mai 1969, Pierre Bourgault se retrouve devant la Cour des sessions de la paix, accusé d'avoir été « partie d'une émeute » dans le désormais célèbre défilé de la Saint-Jean du 24 juin 1968. Il est défendu par Me Antonio Lamer, qui sera plus tard juge en chef de la Cour suprême du Canada.

• Homme de la ville, et plus précisément de Montréal, Pierre Bourgault a également fait 12 ans de piano avec le compositeur Jean Papineau-Couture et a même touché de l'orgue pendant deux ans avec Raymond Daveluy comme professeur.

• Auteur de romans et d'essais, il a écrit les paroles de la chanson Entre deux joints pour Robert Charlebois.

• En 1994, il revient à la vie politique. Il devient, en effet, conseiller en communication de Jacques Parizeau, jouant un rôle actif dans la vie politique québécoise pour la première fois depuis le référendum de 1980. Les deux hommes se connaissaient, ayant siégé ensemble à l'exécutif du Parti québécois.

Bourgault, le politique

Média : Télévision

Émission : Le Sel de la semaine

Date de diffusion : 20 décembre 1966

Invité(s) : Pierre Bourgault

Ressource(s) : Fernand Seguin

Durée : 7 min 02 s

Dernière modification :
8 juin 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Naissance du Parti québécois
Télévision
9 min 54 s
21 avril 1968
Le 21 avril 1968, le Mouvement Souveraineté Association, futur Parti québécois, tient ses premières assises.
Daniel Johnson meurt en fonction
Radio
18 min 03 s
26 septembre 1968
Le premier ministre du Québec, Daniel Johnson, s'éteint dans son sommeil à l'âge de 53 ans.