Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Partis et chefs politiques · 1962 : « Maîtres chez-nous »

1962 : « Maîtres chez-nous »

Date de diffusion : 14 novembre 1962

Lorsqu'il annonce la tenue d'élections anticipées, en septembre 1962, Jean Lesage souhaite consolider les réformes en cours et profiter de la désorganisation de l'Union nationale. Mais surtout, le premier ministre et son équipe proposent aux électeurs d'approuver la nationalisation de onze compagnies d'électricité privées. Pendant la campagne, les libéraux adoptent le slogan nationaliste : « Maîtres chez nous ».

Radio-Canada présente la soirée électorale du 14 novembre 1962 lors d'une émission spéciale. Un ordinateur IBM, très sophistiqué pour l'époque, imprime les résultats du scrutin.

Au cours de leurs six années au pouvoir, les libéraux de Jean Lesage et de nombreux hauts fonctionnaires remanient de fond en comble l'appareil étatique.

Pour atteindre l'autonomie provinciale, le gouvernement adopte le mot d'ordre suivant : « Qui s'endette s'enrichit ». Grâce à des emprunts publics, il entreprend un grand nombre de réformes. Les libéraux créent quatre nouveaux ministères dont ceux de l'Éducation et de la Culture. Ils mettent également en place la Société générale de financement, le Conseil d'expansion économique et échafaudent un plan d'assurance-hospitalisation.

1962 : « Maîtres chez-nous »

• En 1962, le ministre des Ressources naturelles, René Lévesque, est l'un des ministres vedettes du gouvernement Lesage. Dès février, ce dernier entreprend une tournée d'information afin de vendre l'idée de l'étatisation des compagnies d'électricité.

• Le débat télévisé du 11 novembre 1962 entre Jean Lesage et Daniel Johnson, le premier du genre au Canada, a sûrement eu une influence sur les résultats des élections. Jean Lesage y montre beaucoup plus d'assurance que son adversaire. (Voir le clip Grande première québécoise du dossier Combat des chefs.)

• Le 14 novembre 1962, le Parti libéral augmente son nombre de sièges à l'Assemblée nationale. Il en obtient 63 contre 31 pour l'Union nationale. Les libéraux récoltent 56,5 % des suffrages alors que le parti de Daniel Johnson en recueille 42,2 %.

• Ces élections anticipées prennent l'Union nationale par surprise. Dirigé par Daniel Johnson depuis septembre 1961, le parti connaît des divisions internes. Le clan de Jean-Jacques Bertrand, candidat malheureux à la direction du parti, se rallie de façon timide au nouveau chef.

1962 : « Maîtres chez-nous »

Média : Télévision

Émission : Les Élections provinciales

Date de diffusion : 14 novembre 1962

Invité(s) : Pierre Laporte, Jean Lesage

Ressource(s) : Raymond Charette, Lucien Côté, Wilfrid Lemoine, Jean-Paul Nolet, Gérald Renaud, André Laurendeau, Langevin Côté

Durée : 26 min 29 s

Dernière modification :
30 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
1970 : élections hautes en couleur!
Télévision
36 min 28 s
Cinq chefs s'affrontent pendant la campagne électorale d'avril 1970, qui sera remportée par le jeune Robert Bourassa.
1973 : Bourassa surprend ses adversaires
Télévision
10 min
En octobre 1973, le Parti libéral du premier ministre Robert Bourassa ne fait qu'une bouchée de ses rivaux.