Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Partis et chefs politiques · 1989 : Percée du Parti égalité

1989 : Percée du Parti égalité

Date de diffusion : 25 septembre 1989

Aux élections du 25 septembre 1989, une majorité d'électeurs québécois réitèrent leur confiance au gouvernement libéral de Robert Bourassa. Toutefois, le Parti égalité, qui prône l'égalité entre le français et l'anglais au Québec, réussit à faire élire quelques députés dans l'ouest de Montréal.

Dans cet extrait de la soirée électorale présentée à la radio de Radio-Canada, Louis Martin s'entretient avec les journalistes de la presse écrite Jean-Jacques Samson, Gretta Chambers et Paul-André Comeau des thèmes de la campagne et de l'élection de candidats du Parti égalité.

Le Parti libéral de Robert Bourassa choisit la croissance économique comme thème principal de sa campagne électorale. Le Parti québécois, dirigé par Jacques Parizeau depuis mars 1988, défend surtout son option souverainiste et promet une nouvelle politique familiale.

Mais la saga de l'entreposage des BPC, qui fait alors la manchette quotidienne, oblige les deux partis à aborder le thème de la protection de l'environnement. Les grèves des employés de l'État les forcent aussi à promettre des changements dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

1989 : Percée du Parti égalité

• Le 25 septembre 1989, le Parti libéral du Québec fait élire 92 députés contre 29 pour le Parti québécois. Quatre candidats du Parti égalité remportent des circonscriptions dans l'ouest de l'île de Montréal. Le Parti libéral récolte 49,95 % des voix, le Parti québécois 40,16 % et le Parti égalité 3,69 %.

• Robert Bourassa est le seul premier ministre du Québec, après Maurice Duplessis, à avoir obtenu quatre mandats.

• Le Parti égalité est fondé au printemps 1989 par des anglophones qui veulent s'opposer au projet de loi 178 du gouvernement libéral. Par cette politique, Robert Bourassa réussit à contourner une décision de la Cour suprême et maintient l'usage du français comme langue d'affichage au Québec.

• Trois des quatre députés du Parti égalité, dont le chef Robert Libman, ont quitté leur parti pour siéger comme indépendants. L'un d'entre eux, le député de Westmount Richard Holden, rejoint les rangs du Parti québécois en 1992.

• Aux élections de 1989, les Québécois peuvent pour la première fois acheter des boissons alcoolisées le jour du scrutin. Auparavant, la vente d'alcool était interdite le jour du vote.

• Le député libéral Gérard D. Lévesque, réélu sans interruption depuis 1956, remporte la victoire dans la circonscription de Bonaventure, en Gaspésie. En 1992, il bat le record de longévité pour un député à l'Assemblée nationale, détenu jusqu'alors par l'ex-premier ministre Louis-Alexandre Taschereau.

1989 : Percée du Parti égalité

Média : Radio

Émission : Élections Québec 1989

Date de diffusion : 25 septembre 1989

Invité(s) : Gretta Chambers, Paul-André Comeau, Robert Libman, Jean-Jacques Samson

Ressource(s) : Raymond Archambault, Robert Houle, Louis Martin, Jean Soucy

Durée : 17 min 06 s

Dernière modification :
30 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
1970 : élections hautes en couleur!
Télévision
36 min 28 s
Cinq chefs s'affrontent pendant la campagne électorale d'avril 1970, qui sera remportée par le jeune Robert Bourassa.
1973 : Bourassa surprend ses adversaires
Télévision
10 min
En octobre 1973, le Parti libéral du premier ministre Robert Bourassa ne fait qu'une bouchée de ses rivaux.